En continu

Parrainage d’unités militaires par des entreprises privées: l’initiative de Hun Sen vivement critiquée

En février, le Premier ministre Hun Sen a invité les entreprises privées du pays à soutenir financièrement des unités des forces armées royales du Cambodge par des donations. « Ce n’est pas une obligation, avait-il précisé, mais un acte volontaire qui vise à resserrer les liens entre les entreprises et l’armée ».

Le 22 février, une liste de 42 entreprises parrainant diverses unités militaires était publiée. La Phnom Penh Sugar Company du sénateur Ly Yong Phat  y sponsorisait le Bataillon 313. C’est précisément ce bataillon qui, depuis une semaine, assure la sécurité  autour de sa plantation d’Omlaing (lire ici).
Un constat qui ne doit sans doute rien au hasard. Si dans les faits, plusieurs entreprises avaient déjà tissé des liens avec les militaires, la généralisation de cette pratique, érigée en mode de gouvernance par le Premier ministre, a été vivement critiquée par les associations de défense des droits de l’homme.

Elles en dénoncent le principe – les milieux d’affaires bénéficieront d’une protection militaire en échange d’un soutien financier- mais redoutent aussi le pire. « Depuis la fin de la guerre civile, les Forces armées royales du Cambodge se sont comportées comme un immense réseau criminel », estime Global Witness, une association anglaise qui lutte contre le pillage des ressources naturelles dans les pays en voie de développement et la corruption politique qui l’accompagne. (…)  Il est inacceptable que des compagnies privées financent une armée réputée pour sa corruption, son implication dans les trafics illicites (coupes de bois, exploitation minière, appropriation de terrain..) et ses violations des droits de l’homme ».
L’association a appelé les donateurs de la communauté internationale à refuser l’initiative du gouvernement qui « brade » les unités militaires du pays au profit des intérêts privés et les a invitées à sanctionner la mise en place d’une « force de mercenaires».

 

Krystel Maurice