En continu

Le ministère de la santé confirme 128 cas de choléra

Le ministère de la santé reconnait aujourd'hui 128 cas de choléra au Cambodge.

Revenant sur sa position, le ministère cambodgien de la santé vient de confirmer 128 cas de cholera dans le pays. Lors d’une conférence de presse tenue conjointement avec l’OMS,  Mam Bunheng a précisé que 65% des patients atteints étaient des enfants de moins de 15 ans. Une seule personne est décédée. Il s’agit d’un homme de 82 ans.

Il est cependant impossible de se prononcer sur l’ampleur de l’épidémie à travers le pays dans la mesure où, comme le faisait remarquer le Dr Nima Asgari de l’OMS, seuls quatre hôpitaux sont dotés de laboratoires fiables, ces hôpitaux étant tous situés dans la capitale.

Le ministre de la santé s’est défendu d’avoir tenté de dissimuler la réalité de la situation mais dit avoir voulu éviter un vent de panique dans la population qui aurait pu conduire à un débordement des hôpitaux.

Il a affirmé que des informations sur la prévention avaient été diffusées dans les provinces où des cas avaient été répertoriés et ce, dès le premier décès enregistré en janvier. L’accent a été mis sur l’importance de se laver les mains fréquemment, de couvrir les toilettes d’un couvercle et de faire bouillir l’eau, a-t-il ajouté.
Le gouvernement et l’OMS ont répété que globalement le traitement pour le cholera et les diarrhées aigues sont identiques et portent essentiellement sur une réhydratation du patient. Pour l’OMS, seul 10 à 20% des cas nécessite une hospitalisation.

Ce n’est pas l’avis des médecins des Hôpitaux de Kantha Bopha  qui estiment que les patients atteints de cholera doivent être immédiatement traités avec des antibiotiques (lire ici).

Krystel Maurice