En continu

95 nouveaux cas de choléra au cours des deux dernières semaines, selon l’OMS

Selon  l’OMS, 95 nouveaux cas de choléra ont été enregistrés au Cambodge au cours des deux dernières semaines, portant à 223 le nombre de personnes atteintes depuis le mois de novembre. Mais comme l’a précisé le Dr Nima Asgari, spécialiste des questions de santé publique à l’Organisation mondiale de la santé, ces nouveaux cas ne permettent pas d’affirmer que l’épidémie gagne rapidement du terrain dans la mesure où les tests sont désormais plus nombreux.

Le 12 février, lors d’une conférence de presse en présence d’un représentant de l’OMS, le ministère cambodgien  de la santé avait enfin reconnu que 128 patients étaient infectés par le choléra.

La polémique avait éclaté à la suite des déclarations du Dr Beat Richener, pédiatre suisse et fondateur des hôpitaux Kantha Bopha qui avait donné l’alerte dans une pleine page publié dans le quotidien Cambodian Daily. Jusqu’à cette conférence de presse, le ministère soutenait, qu’il s’agissait de cas de diarrhée aigues, un virus fréquent durant la saison sèche (lire nos articles à ce sujet) et non de cas de choléra.

Mais lundi, 1er février, Ly Sovann, en charge du département des  maladies contagieuses au ministère continuait d’affirmer que les  223 cas en question étaient des « cas suspects de choléra qui n’étaient pas confirmés ». Comment expliquer cet entêtement ? La peur de mouvements de  panique de la part de la population ?  La fuite des touristes ? On se perd en conjectures.

Quoiqu’il en soit le pays ne dispose que de quatre laboratoires susceptibles d’effectuer les tests, tous situés à Phnom Penh.