En continu

Grave accident de bus à Koh Kong

Deux touristes ont trouvé la mort mardi 28 février dans un accident de bus de la compagnie Paramount qui assurait la liaison entre Sihanoukville et Koh Kong. Quarante six autres ont été blessés dont 7 sont dans un état grave.

Un Russe de 23 ans a été tué sur le coup et un Autrichien de 72 ans est décédé hier, quelques instants avant son évacuation vers un hôpital de Bangkok.

Le conducteur- qui s’est enfui dans la forêt avant d’être retrouvé par la police dans le bureau de la Paramount- a, semble t-il, perdu le contrôle de son véhicule suite à l’éclatement d’un pneu peu après avoir franchi le pont de la rivière Tataï.

Plusieurs blessés graves ont du être évacués vers des hôpitaux thaïlandais dont un Américain et un Autrichien présentant de nombreuses fractures, des blessures à la tête et des difficultés respiratoires. Une Finnoise, gravement touchée dans le dos, ainsi qu’une petite cambodgienne de 5 ans qui a du être amputée d’un bras, ont été elles aussi été évacuées vers Bangkok. Une Suédoise a été transportée au Royal Rattanak Hospital de Phnom Penh où elle doit être opérée.

A l’heure actuelle, sept touristes et cinq Cambodgiens sont toujours traités à l’hôpital provincial de Koh Kong.

Selon le code de la route cambodgien, le chauffeur du bus risque un à deux ans de prison si la justice reconnait sa responsabilité, a précisé hier le chef de la police de Koh Kong.

Vétusté des bus, défauts d’entretien, vitesses excessives, conduites sous l’emprise de l’alcool, et –ce qui n’est pas rare- absences de permis de conduire, sont à l’origine de nombreux accidents de bus au Cambodge. Au point que la police vient de décerner un prix d’honneur à la compagnie Mekong Express, seule compagnie à n’avoir pas eu d’accident en 2011.

Krystel Maurice