En continu

La pauvreté au Cambodge, la mort en Thaïlande.

Deux cambodgiens ont été tués par des soldats thaïlandais alors qu’ils  pénétraient clandestinement dans la nuit de lundi à mardi en territoire thaïlandais et huit de ses compagnons sont portés disparus. Au total le groupe était composé de 31 hommes dont 21 ont pu regagné la province d’Oddar Meanchey, au nord ouest du pays, d’où ils étaient venus.
Selon l’association cambodgienne Adhoc, neuf autres clandestins ont été tués par les militaires thaïlandais en 2009 et 3 depuis le début de l’année tandis que depuis 2002, le nombre de victimes était de 1 à 2 par année.

La dégradation des relations entre la Thaïlande et le Cambodge depuis le conflit lié au temple de Vihear et l’affaire Thaksin  est à l’origine de cette situation.
Poussés par la pauvreté, des centaines de clandestins franchiraient ainsi quotidiennement la frontière en dépit des risques encourus dans l’espoir d’y trouver du travail pour quelques jours.
Le porte-parole du ministère des affaires étrangères cambodgien a vivement dénoncé l’attitude de l’armée thaïlandaise dont les « actes barbares et inhumains violent les accords passés entre les deux pays ».  Il a fait savoir qu’une note de protestation serait envoyée à Bangkok.

Le gouverneur de la province a pour sa part appelé  le Premier ministre à prendre des dispositions pour que la frontière soit sécurisée.

 

Krystel Maurice