En continu

Un vin de riz serait à l’origine du décès de 17 personnes

Au moins 17 personnes originaires de plusieurs villages du district de Oraing Ov, dans la province de Kompong Cham, auraient trouvé la mort après ingurgité du vin de riz contenant des pesticides. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le chef de la police provinciale qui a précisé que les analyses effectuées sur les malades avaient révélé un taux « anormal de méthanol ». Selon lui, quelqu’un aurait versé par mégarde le vin dans une bouteille contenant déjà des pesticides.

C’est aussi l’avis du directeur de l’hôpital qui a cependant indiqué qu’il était difficile d’avoir une certitude totale sur l’origine de ces décès.
Le vin avait été servi à l’issue d’une cérémonie à la pagode et toutes les victimes en avaient ingurgité. La plupart des malades ont commencé à se sentir mal dans les heures qui ont suivi.
77 personnes ont été du être traitées à l’hôpital.

Le fabriquant de vin, qui a été interrogé, vient pourtant d’être relaxé. «  Il nous a dit qu’il ne croyait pas que son vin puisse être à l’origine de ces décès, a déclaré le chef de la police du district. Il est tout de même dans le métier depuis 20 ans ».

 

K.M