En continu

Le sport débarque à Phnom Penh

A Phnom Penh, l’exercice physique est à la mode. Depuis quelques mois, à l’aube et en fin d’après midi,
les habitants envahissent les parcs de la ville pour y pratiquer toutes sortes de sports, le nombre de stades étant totalement insuffisant.
La danse en groupe, au rythme des musiques occidentales, est largement plébiscitée par les jeunes. Enfin, pas tous, car ils sont aussi très nombreux à regarder… Mais la tendance s’accentue de semaines en semaines. Avantage pour les adeptes du sport en plein air, un coût très faible, un ou deux dollars de l’heure, selon le professeur contre quelque 750 dollars annuels pour les salles climatisées.

Depuis peu, les quais sont également régulièrement envahis d’apprentis danseurs.
Les cours de Taï Chi et de gymnastistique douce commencent eux aussi à se multiplier. Le jogging est encore peu pratiqué mais, nouveauté, on commence à apercevoir quelques femmes s’entrainer
régulièrement. Bref, pour être branché, il faut bouger.