En continu

Fin de la grève à l’usine textile SL

« C’est notre plus beau jour, Nous avons gagné et obtenu justice. Nous appelons tous les employeurs à respecter les droits de l’homme ».
Après quatre mois de lutte, l’annonce, mardi soir, de la fin de la grève dans l’usine textile SL Garment Processing (Cambodge) a été accueillie par des cris de joie. L’accord entre la direction de l’usine et la Coalition syndicale démocratique des travailleurs de la confection du Cambodge (C.CAWDU) venait d’intervenir au terme de trois heures de négociations au ministère du travail.

Cet accord porte sur cinq points : la réintégration des 19 syndicalistes licenciés, le paiement de la moitié des salaires durant la grève, la réintroduction des horaires de travail en vigueur avant la grève, l’annulation de toutes les poursuites pour fait de grève contre le syndicat. Enfin, Meas Sotha, l’un des administrateurs de SL qui avait fait appel à des gardes armés stationnant dans l’usine ne sera plus en relation avec  les travailleurs.

Le ministère du travail a également  formé un comité chargé de surveiller la mise en place de cet accord.

La grève avait débuté le 12 août. Le 12 novembre, alors que les employés manifestaient, la police avait tiré à balle réelles sur la foule. Une vendeuse qui se trouvait à proximité avait été tuée et neuf personnes blessées, dont un jeune étudiant qui restera paralysée à vie.

L’usine SL est un des fournisseurs de H &M. Elle fournissait également Lévi Strauss jusqu’en août avant que la marque ne décide de s’en retirer.

 

K.M