En continu

Fusillade de Svay Rieng: le gouverneur à nouveau inculpé

L’ancien gouverneur de Bavet, suspect numéro un dans une fusillade début 2012 contre des ouvriers textiles qui manifestaient, a été inculpé par une cour d’appel quelques semaines après avoir été blanchi en première instance.

Trois ouvrières d’un fournisseur du géant mondial de la confection, Puma, avaient été blessées en février 2012 lorsqu’un homme avait ouvert le feu sur des milliers d’employés d’usines de la province de Svay Rieng, (Est du pays), qui réclamaient de meilleures conditions de travail.

Le gouverneur de la ville de Bavet, Chhuk Bundith, désigné comme principal suspect, avait été limogé puis inculpé pour blessures involontaires sans être arrêté.
Fin décembre, un tribunal avait abandonné toutes les charges contre lui, provoquant les protestations de groupes de défense des droits de l’Homme qui dénonçaient la culture de l’impunité dans le pays.

Mais une nouvelle enquête a été rouverte en janvier. Et une cour d’appel l’a de nouveau inculpé pour le même chef d’accusation, renvoyant « le dossier devant le tribunal provincial de Svay Rieng pour qu’il soit jugé selon la loi », a indiqué le juge Khun Leang Meng.
Puma, ainsi que Gap et H&M, avaient fait part de leur “profonde inquiétude” après cet incident et réclamé une enquête.

L’industrie textile, source très importante de devises pour la fragile économie cambodgienne, emploie quelque 650.000 personnes, en majorité des femmes, dont 400.000 dans des usines dédiées à l’exportation.
Le secteur est secoué depuis 2010 par un mouvement social portant sur les salaires et les conditions de travail dans l’ensemble de la filière.

(AFP)