En continu

Textile: les syndicats mettent fin à la grève

Les syndicats cambodgiens ont mis fin jeudi à la grève dans le secteur textile, le ministère des affaires sociales ayant annoncé l’ouverture de nouvelles négociations le 27 septembre.
Le ministère, qui a fait parvenir un courrier aux syndicats, précise que « les augmentations annexes, indemnités de repas, primes d’ancienneté et d’assiduité seront au centre des débats ».

En contre-partie de ces négociations, les syndicats ont décidé de mettre fin à la grève, initialement prévue pour 5 jours. D’autant que le Tribunal de Phnom Penh venait d’ordonner la reprise du  travail dans les usines, au plus tard vendredi.

Si négociations il y a, le cadre imposé par le gouvernement a au moins le mérite d’être clair : la question du salaire minimum ne sera pas abordée.
L’accord du 8 juillet dernier fixait le salaire minimum à 61 dollars. Les syndicats qui avaient appelé à la grève lundi considèrent que celui-ci est insuffisant. Mais ils avaient peu de chances de faire reculer gouvernement et patrons sur la question. « La grève est un succès puisque avant même qu’elle ne soit achevée, le gouvernement accepte de négocier avec nous. »

Au cours des dernières semaines,  plusieurs syndicats ont tenté sans succès d’ ouvrir des discussions bilatérales avec le Gmac (l’association regroupant les patrons du textile) sur ces questions d’avantages annexes. Mais ils avançaient en ordre dispersé, chacun ayant ses propres revendications.
Ils ont donc une dizaine de jours pour préparer leurs revendications.