En continu

A la découverte des papillons du parc d’Angkor

Dans le parc d’Angkor, une toute petite association baptisée Banteay Srey Butterfly Center (BBC) a ouvert un jardin paisible dans lequel virevoltent des centaines de papillons. Entre arbustes et  massifs de fleurs, le visiteur déambule au milieu d’une explosion de couleurs, loin du trafic de Siem Reap et de la meute de touristes qui se presse dans les temples.
D’immenses filets sur lesquels les papillons viennent s’accrocher entourent le jardin. A bien observer leurs danses, chaque espèce semble avoir ses plantes préférées. Ici ou là, des tranches de fruits leur sont aussi proposés au menu.

1Siem Reap Bantey Srey Butterfly Center

2 Siem Reap Bantey Srey Butterfly Center

Car la démarche de l’association qui a créé ce jardin est ambitieuse. « 400 espèces de papillons peuplaient le parc autrefois. C’était l’un des secteurs les plus riches d’Asie du Sud-est. Mais depuis une quinzaine d’années ils sont en constante régression », explique l’un des responsable de BBC.  La déforestation, les techniques de culture sur brûlis et l’utilisation de pesticide sont en grande partie responsables de cette situation.

Fort de ce constat, Ben Hayes, un jeune biologiste écossais qui a débarqué au Cambodge il y a quelques années, s’est lancé un défi : créer une ferme d’élevage pour reconstituer la diversité des espèces.

Siem Reap Bantey Srey Butterfly Center

Outre le plaisir de les regarder, les papillons jouent en effet un rôle important dans la pollinisation des plantes. Sur l’ile de Zanzibar, en Tanzanie où il vivait, Ben Hayes avait collaboré à un projet similaire qui avait donné de bons résultats.

Il propose donc à une douzaine de familles d’agriculteurs sélectionnées en raison de leurs faibles revenus d’ouvrir un centre d’élevage de papillons et d’améliorer ainsi leurs moyens de subsistance.

6 Siem Reap Bantey Srey Butterfly Center

Sur de petits lopins de terre, les agriculteurs font pousser les plantes recherchées par telle ou telle variété de papillons. Peu à peu, ils apprennent à repérer les différentes espèces en fonction des types de plantes sur lesquels des œufs ont été  déposés. Ces œufs sont ensuite récoltés et soigneusement entreposés dans des nurseries jusqu’à éclosion. Les cocons sont ensuite vendus au Centre ou destinés à l’exportation.

9  Bantey Srey Butterfly Center

 Ce papillon de nuit  appelé Attacus atlas ou Bombyx atlas est  l’un des plus recherchés par les collectionneurs. Il vit dans les forêts d’Asie du Sud-Est et possède d’immenses ailes dont l’extrémité évoque des têtes de serpent. Il mesure 65 mm de long pour une envergure de 300 mm. Bien qu’il se fasse de plus en plus rare, on en trouve encore quelques spécimens dans les  environs de Siem Reap.

Ce papillon de nuit appelé Attacus atlas ou Bombyx atlas est l’un des plus recherchés par les collectionneurs. Il vit dans les forêts d’Asie du Sud-Est et possède d’immenses ailes dont l’extrémité évoque des têtes de serpent. Il mesure 65 mm de long pour une envergure de 300 mm. Bien qu’il se fasse de plus en plus rare, on en trouve encore quelques spécimens dans les environs de Siem Reap.

 

 

Texte et photos Krystel Maurice