En continu

Battambang: une boite à astuces pour cailletons

A Battambang, comme ailleurs au Cambodge, le manque de moyens incite à la débrouillardise.
Dans un recoin d’une petite ferme, une étrange installation attire notre attention. La caisse de polystyrène expansé est bardée de scotch et de chatterton et une petite lucarne découpée en façade attise la curiosité.
En collant son œil contre l’ouverture, on perçoit, tout au fond, un halo de lumière mais il est si faible qu’il est nous est impossible de deviner le contenu de la caisse. Avec un large sourire, le propriétaire accepte d’ouvrir la boite durant quelques secondes.

Battambang couveuse à cailletons

Plus de deux cents œufs de cailles sont alignés sur une plaque de fer. Du papier d’aluminium recouvrent les parois du caisson et joue le rôle d’isolant. Au dessous de la rangée d’œufs, un récipient d’eau permet de conserver une hygrométrie plus ou moins  constante. Au fond de la caisse, sous un globe de verre, une bougie diffuse chaleur et lumière. La ventilation est assurée par un petit conduit placé au dessus du globe. Le dispositif permet tout à la fois de chauffer l’espace et  de surveiller les différents stades d’évolution des œufs, avant leur éclosion.

Un bricolage astucieux, réalisé avec les moyens du bord, et finalement pas si différent dans sa conception que les couveuses vendues en Europe (voir ici par exemple). Mais avec un avantage certain sur ces modèles, son très faible prix!

 

Texte et photos Krystel Maurice