En continu

Pêche illégale: huit pays dont le Cambodge dans la ligne de mire de Bruxelles

C’est une première internationale et il aura fallu quatre années pour que Bruxelles publie enfin une première liste de pays favorisant la pêche pirate.
Le 15 novembre la Commission européenne a officiellement annoncé que huit pays figuraient sur cette liste: Belize, Cambodge, Fidji, Guinée, Panama, Sri Lanka, Togo, Vanuatu. A terme, ces pays pourraient se voir interdit d’accès au marché européen.

Un quart des poissons pêchés dans le monde l’est illégalement, estime Bruxelles. Mais la Commission avance prudemment. « Ce n’est pas une liste noire, mais un carton jaune qui leur est adressé», précise Maria Damanaki, commissaire en charge de ces dossiers. Pour l’heure, Bruxelles qui a entamé depuis longtemps des  discussions avec ces pays, se contente de les rappeler à l’ordre en leur demandant de renforcer leurs législations et de mieux contrôler leurs pêches. Ils bénéficieront d’un « temps raisonnable » pour redresser la situation.