En continu

Rencontre programmée à Paris pour préserver le temple de Preah Vihear

Photo Krystel Maurice

Des officiels cambodgiens  et thaïlandais se rencontreront le 25 mai au siège de l’Unesco à Paris fin d’envisager des moyens de sauvegarder le temple de Preah Vihear, après les affrontements meurtriers survenus entre les deux armées en février.
Dans un communiqué publié vendredi 11 mars, l’Unesco précise que cette rencontre a été initiée par l’envoyé spécial de l’organisation, Koichiro Matsuura qui a cherché à apaiser les tensions et a rencontré le mois dernier les deux parties, à Bangkok et à Phnom Penh.

Irina Bokova, la directrice générale de l’Unesco, s’est félicité du succès de cette mission. «  Les entretiens avec Abhisit Vejjajiva, Premier ministre thaïlandais et Hun Sen, Premier ministre cambodgien, sont très encourageants. Ils ont ouvert la voie à un dialogue sur la préservation de Preah Vihear », a-t-elle déclaré. « Cela constituera l’objectif principal des discussions du 25 mai ».

Le temple de Preah Vihear a été classé patrimoine mondial de l’humanité en 2008, un événement qui a ravivé les tensions entre la Thaïlande et le Cambodge le long de la frontière. Plusieurs affrontements et accrochages entre les deux armées ont eu lieu depuis. Ceux du mois dernier, les plus graves, ont causé la mort d’au moins dix soldats dans les deux camps et ont fait des douzaines de blessés. Des milliers de civils ont du être évacués. Le temple a été endommagé mais sa structure ne semble pas être menacée.

La rencontre de Paris sera suivie, en juin de la réunion annuelle du comité de l’Unesco qui se tiendra à Bahreïn. L’an dernier, le Cambodge avait présenté un plan de gestion qui avait suscité de vives protestations de la part de la Thaïlande.

Le temple appartient au Cambodge, ce que ne conteste pas la Thaïlande mais les deux pays se disputent un territoire de 4,6km2 situé autour du temple.