En continu

A Preah Vihear, une partie des troupes est remplacée par des policiers

Un an jour pour jour après l’ordonnance de la Cour internationale de justice ordonnant le retrait des troupes cambodgiennes et thaïlandaises du secteur du temple de Preah Vihear, le Cambodge et la Thaïlande ont entamé le 18 juillet un redéploiement de leurs troupes, sans pour autant se retirer.

Côté cambodgien, 455 soldats ont été remplacés par 255 policiers et 100 gardes de sécurité, lors d’une cérémonie retransmise à la télévision.
La Thaïlande, qui a également redéployé une partie de ses troupes pour les remplacer par des policiers n’a, elle, communiqué aucun chiffre.
Il ne s’agit pas de se retirer, s’est empressé de souligner un porte-parole thaïlandais. Ce compromis diplomatique, a-t-il déclaré en substance, vise à apaiser les tensions entre les deux pays afin de permettre d’entamer des discussions sur l’envoi d’observateurs indonésiens missionnés par les pays de l’Asean.

En clair, un retrait total des troupes n’est pas envisageable avant des mois.

K.M