En continu

A Kampot, le corps d’une touriste française retrouvé dans la rivière

Le corps dénudé d’une française âgée de 25 ans qui passait ses vacances au Cambodge a été retrouvé hier flottant dans la rivière qui traverse Kampot, au sud du pays. La jeune femme portait de graves blessures à la tête et des marques sur l’un de ses poignets.

En compagnie de deux amies, elle séjournait depuis le 4 février aux Manguiers, une guesthouse franco-cambodgienne calme et très réputée, située à l’écart de la ville. Elle a été aperçue pour la dernière fois samedi 9 février vers 16h30 alors qu’elle quittait l’hôtel à vélo.  S’inquiétant de sa disparition, ses amis ont donné l’alerte le lendemain  vers 9h. Son corps a été retrouvé trois heures plus tard, à 5 km de l’établissement.

« Nous concluons que c’est une affaire de meurtre en raison des blessures importantes à la tête, semblant avoir été faites avec un objet tranchant », a précisé le chef adjoint de la police provinciale, In Chiva.
Le corps de la jeune femme a été transporté à l’hôpital Calmette pour être autopsié.
« L’enquête est en cours pour déterminer les causes exactes de la mort, mais selon les premières observations, l’option criminelle est la plus probable », a commenté de son côté l’ambassade de France à Phnom Penh.

 

Krystel Maurice