En continu

Trafics humains: l’ASEAN crée un fond pour accueillir les migrants

L’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) a créé jeudi un fonds pour partager les coûts d’accueil de victimes de trafic d’êtres humains.  Depuis mai, des milliers de migrants, fuyant les persécutions et la misère, ont tenté de rejoindre les côtes de la Thaïlande, de la Malaisie et de l’Indonésie. Victimes de trafiquants, ils ont dérivé des jours entiers sur des bateaux de fortune, ces trois pays refusant dans un premier temps de les accueillir avant de se raviser. Ceux qui n’ont pas été renvoyés dans leur pays vivent actuellement dans des camps de déplacés aménagés dans ces trois pays.
Lors d’une réunion jeudi à Kuala Lumpur à laquelle participaient des représentants du Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations unies et du département d’Etat américain, les dix pays membres de l’ASEAN ont accepté la proposition de la Malaisie de verser chacun une première contribution de 100 000 dollars pour venir en aide à ces réfugiés. La majorité d’entre eux sont des Rohingyas persécutés en Birmanie et des Bangladais.

(Avec agence)