En continu

Le Cambodge annonce un accord avec le Vietnam dans trois secteurs litigieux

Le Vietnam a accepté d’arrêter ses constructions dans trois secteurs empiétant sur le territoire cambodgien, annonce vendredi le ministère cambodgien des affaires étrangères.

Cette annonce intervient au terme d’une rencontre des responsables du comité de frontière qui s’est achevée jeudi. Un bref communiqué conjoint rédigé en termes très généraux avait alors été publié.

Selon le communiqué publié aujourd’hui par le Cambodge, le Vietnam aurait accepté de combler trois des étangs creusés dans le Ratanakiri. Cinq autres étangs situés à proximité devront faire l’objet d’une visite du groupe technique du comité mixte de délimitation de la frontière afin de prendre une décision, est-il précisé.

Le Vietnam a également accepté d’arrêter la construction d’un poste militaire dans la province de Kandal et la construction d’une route dans la province de Svay Rieng, selon le communiqué.

Pour l’heure, le Vietnam n’a pas commenté cette annonce.

Depuis le mois dernier, suite aux plaintes de fermiers cambodgiens faisant état dincursions vietnamiennes à l’intérieur du territoire, les députés de l’opposition se sont rendus dans plusieurs provinces le long de la frontière. Dans les provinces du Ratanakiri et de Kandal et de Svay Rieng, des empiètements ont été constatés.

De manière inattendue, le Parti du peuple cambodgien au pouvoir avait admis ces débordements. Hor Nahmong, le ministre des affaires étrangères avait fait ainsi parvenir plusieurs notes de protestation à son homologue vietnamien.

 

Krystel Maurice