En continu

Forte hausse des cas de dengue durant les six premiers mois de l’année

Le nombre de personnes infectées par le virus de la dengue au Cambodge a plus que doublé au cours des six premiers mois de l’année, selon Huy Rekol le directeur du centre national de parasitologie, d’entomologie et de contrôle du paludisme. Au total, 2688 personnes ont été contaminées durant cette période contre 1245 cas l’an dernier, soit une hausse de 116%.

Dans un rapport publié sur le site internet du Centre national de parasitologie, d’entomologie et de contrôle du paludisme, le directeur de cet organisme précise que sur cette même période, 10 décès ont été dénombrés, soit un de plus que l’an dernier. Cette relative stabilité, montre que les parents sont désormais mieux informés de la maladie et conduisent leurs enfants plus rapidement à l’hôpital lorsqu’ils soupçonnent une infection. Les enfants restent en effet particulièrement vulnérables. Ainsi plus de 71% des cas détectés sur la période concernaient des enfants âgés de 5 à 14 ans.

Mais il faudra attendre la fin de la saison des pluies, période durant laquelle le virus se propage beaucoup plus vite, pour être en mesure d’établir un bilan significatif.
En 2012, la dengue avait fait des ravages au Cambodge, tuant 185 enfants et  affectant 42,362 personnes.

La dengue aussi appelée « grippe tropicale », est une maladie virale transmise à l’homme par le moustique Aèdes. Ce moustique prolifère en milieu urbain et pique durant la journée, à la différence des moustiques porteurs de la malaria que l’on trouve dans la campagne et dans les forêts et qui eux, piquent durant la nuit.

Fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, fatigue, nausées, vomissements, éruption cutanée sont les symptômes les plus classiques de cette infection. Mais des formes hémorragiques, plus rares, peuvent entrainer la mort.

 

Krystel Maurice