En continu

Il est trop tard pour une enquête sur les résultats des élections, selon Transparency International

Bien qu’il ne puisse pas affirmer que les résultats officiels des élections soient «précisément le reflet de la volonté de la population », Transparency international (TI), un organisme mondial de surveillance et de lutte contre la corruption dans la vie publique et économique, estime qu’il est désormais trop tard pour effectuer une enquête sur les irrégularités qui changerait ce résultat.

Toutes les voies légales de recours ont été épuisées, explique en substance Preap Kol, le directeur de Transparency International Cambodge. Mais cette enquête pourra toujours être effectuée ultérieurement, lorsqu’une solution politique entre les deux partis sera trouvée. Les résultats pourront alors être utilisés pour  mettre en place une réforme du système électoral, ajoute -t-il.

Dans son rapport final sur les élections législatives rendu publique hier, Transparency International énumère les irrégularités constatées par ses observateurs.

Les plus graves d’entre elles et les plus répandues, relève TI, résident dans le fait que nombre d’électeurs ont été privés de droit de vote parce qu’ils n’ont pas  trouvé leurs noms sur les listes.
Ainsi dans 60% des bureaux de vote où  les observateurs de TI étaient présents, les électeurs n’ayant pas trouvé leurs noms sur les listes n’ont pas pu voter.
Dans 26% des bureaux, ils ont pu voter sans avoir de papiers d’identités valides et dans 11%  des bureaux, 51 personnes ou plus ont utilisé des imprimés provisoires appelés Certificats d’Identification  pour les Élections( ICE).

Ces Certificats imprimés par la Commission électorale doivent permettre aux électeurs qui ont perdu tous papiers d’identité de pouvoir voter. Ils sont signés par les  chefs de village, dont la plupart sont membres du parti au pouvoir (PPC).

Au total, les organismes indépendants de surveillance électorales estiment, que près d’un million d’électeurs ont été privés de leur droit de vote et qu’un million d’autres a voté avec des ICE.

Les résultats officiels totalisent 290 000 voix d’écart entre le Parti du Peuple cambodgien au pouvoir et le Parti national pour la sauvegarde du Cambodge.

 

Krystel Maurice