En continu

Trois points d’accord lors de la rencontre entre Hun Sen et Sam Rainsy

Au lendemain des affrontements entre policiers et manifestants qui ont fait un mort et plusieurs blessés dont quatre gravement, le premier ministre Hun Sen et Sam Rainsy, le chef de l’opposition se sont rencontrés durant cinq heures à l’assemblée nationale.

Cette rencontre, la troisième depuis les élections législatives, avait été initiée samedi par le roi Norodom Sihamoni afin de résoudre la crise que traverse le pays, à une semaine de la rentrée parlementaire.  L’opposition menace de boycotter la séance d’ouverture et réclame une enquête indépendante sur les résultats de ces élections, estimant que des fraudes massives ont eu lieu.

Les deux hommes se sont serrés la main devant les photographes. A leur sortie, cinq heures plus tard, aucun n’a fait de commentaire.
Mais dans un communiqué commun, le parti national du sauvetage du Cambodge et le Parti du peuple cambodgien, indiquent être parvenus à un accord sur trois points: «la mise en place d’un mécanisme permettant de réformer le système électoral», la fin de la violence comme l’a demandé le roi dans la matinée, et la poursuite des négociations. Aucun détail n’a cependant été fourni sur le contenu de ces accords, ni aucune date fixée pour de nouvelles rencontres.
Un accord qualifié de positif par les deux partis bien que chacun reste campé sur ses positions à propos de la mise en place d’une commission d’enquête indépendante sur les résultats des élections.

Depuis le scrutin du 28 juillet, l’opposition en fait son cheval de bataille, estimant que les élections ont été truquées. Le parti au pouvoir récuse ces accusations. Les résultats officiels accordent 68 sièges au Parti du peuple cambodgien et 55 au parti national pour la sauvegarde du Cambodge.

Poursuite de la manifestation dans le parc de la Liberté

 

Dans le parc de la Liberté, un bon millier de manifestants ont dormi sur place durant la nuit. Dès le début de la matinée, d’autres manifestants se sont joints à eux et ils étaient à nouveau des milliers dans la journée, bien que moins nombreux qu’hier. Ils ont observé une minute de silence en mémoire de Mao Sok Chan, tué hier soir d’une balle dans la tête alors qu’il tentait de regagner son domicile.

Une clameur s’est élevée lorsque Yim Sovann a présenté la rencontre comme un succès pour l’opposition. De retour de l’assemblée nationale, Sam Rainsy a précisé quand à lui que l’enquête sur les résultats des élections devra elle aussi être évoquée.

En fin d’après midi, l’atmosphère était toujours à la fête dans le parc tandis qu’à l’extérieur, la police avait enlevé plusieurs barricades. La manifestation s’achèvera comme prévu demain à 18h.

 

Krystel Maurice