En continu

Élections législatives: l’opposition rejette le résultat des élections

Le Parti du sauvetage national du Cambodge (Cambodia National Rescue Party, CNRP) a rejeté ce matin les résultats des législatives annoncés par le gouvernement hier,  affirmant, lors d’une conférence de presse, que le scrutin a été entaché d’« irrégularités massives ».

Selon ces résultats,  le parti au pouvoir du Premier ministre Hun Sen, le Parti populaire cambodgien (Cambodian People party, CPP), remporterait les élections avec 68 sièges sur un total de 123 sièges contre 55 sièges pour le  Parti du sauvetage national du Cambodge.

«  Nous n’acceptons pas les résultats annoncés par le CPP au pouvoir, ni ceux de la Commission électorale (National Election Commitee), a déclaré Sam Rainsy. Le chef de l’opposition a donné jusqu’au 31 aout au gouvernement pour résoudre ces problèmes d’ « irrégularités massives » avec l’aide de la communauté internationale.

« 15% des électeurs soit environ 1, 2 ou 1,3 millions d’électeurs ont été privés de vote en raison d’irrégularités sur les listes électorales. De plus, un million de noms figurant sur les listes sont des électeurs fantômes et 200 000 personnes ont été inscrites deux fois. »

Il a réclamé la formation d’un comité technique composé des représentants de son parti, mais aussi du parti au pouvoir, de l’ONU, de membres de la Commission électorale et des ONG  afin d’enquêter et de rédiger un rapport sur ces irrégularités.

Selon lui des provinces clefs sont en jeux. A Phnom Penh même, de nombreux électeurs ont été radiés des listes, dit-il.

 

Krystel Maurice