En continu

Condamnation de Mu Sochua : une leçon pour l’opposition, selon Hun Sen

Le premier ministre Hun Sen rétorquera systématiquement aux attaques de l’opposition, quelle qu’en soit la forme et à ce « jeu » et il sortira vainqueur.

C’est en substance ce qu’il déclaré mercredi 12 aout réagissant pour la première fois publiquement à la condamnation de Mu Sochua, députée d’opposition.
« Quel que ce soit le terrain de jeu que vous choisirez, judiciaire, politique ou militaire, vous m’y trouverez. » En cas d’offensive militaire, Hun sen a prévenu qu’il réduirait au silence tous les opposants, en «seulement deux heures de temps ». « Vous serez tous arrêtés », a-t-il ajouté.
Le premier ministre a en outre qualifié les associations de la société civile de « serviteur » et de « porte-parole de l’opposition ».

Il est revenu sur sa victoire aux législatives de 2008 (le Parti populaire cambodgien détient aujourd’hui 90 des 123 sièges de l’assemblée nationale). Il a martelé qu’il occuperait le poste de Premier ministre pour de nombreuses années encore, même si le PPC devait perdre une dizaine de sièges aux prochaines élections de 2012 et de 2017.

 

Krystel Maurice