En continu

Duch s’apprête à faire appel de sa condamnation

Condamné lundi 26 juillet  à 35 ans de prison pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, Kaing Guek Eav, alias Duch, va faire appel de sa condamnation par la chambre de première instance des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC), a annoncé son avocat, Kar Savuth mardi 27 juillet .

Cette peine de prison de 35 ans a ensuite été ramenée à 30 ans, compte tenu du fait que Duch avait  été détenu huit ans  par une juridiction militaire- de 1999 à 2007- dont cinq illégalement.
Le Tribunal a également déduit de cette condamnation à 30 ans, l’ensemble des 11 années déjà passés derrière les barreaux. Il  peut donc espérer être libéré dans 19 ans.

En novembre, le dernier jour de son procès, son avocat avait réclamé la relaxe (lire ici). Le procureur avait réclamé une peine de 40 ans de réclusion.

Cet appel, s’il est confirmé, n’est pas une surprise. Le conseil de Duch l’avait évoqué à plusieurs reprises durant ces dernière semaines.

Les parties doivent faire une demande d’appel dans les 30 jours suivant le jugement. Elles auront ensuite 60 jours pour rédiger leurs arguments.

On s’attend également à ce que les parties civiles fassent également appel.

 

Krystel Maurice