En continu

Duch sera rejugé fin mars

C’est la dernière semaine de mars 2011 que la Cour suprême du Tribunal international chargé de juger les Khmers rouges commencera d’examiner  les appels du jugement de  Kaing Guek Eav alias Duch, l’ancien tortionnaire de la prison S-21, où quelques15 000 ont trouvé la mort, ont annoncé jeudi 23 décembre les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens.

Duch avait été condamné le 26 juillet à une peine de prison de prison de 35 ans, ramené à 30 ans en raison de sa détention  illégale durant cinq ans par l’armée cambodgienne. Duch, qui est a déjà purgé 11 ans en prison,  ne devrait donc passer que  les 19 prochaines années derrière les barreaux.

Le 16 août, les  coprocureurs des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) ont fait appel de ce jugement pour demander à la Chambre de la Cour suprême « d’augmenter la durée d’emprisonnement ». Ils estiment que la condamnation de Duch« donne un poids insuffisant à la gravité des crimes de Duch, à son rôle et à sa participation de plein gré à ces crimes ». Le parquet souligne aussi « qu’une importance indue a été donnée aux circonstances atténuantes applicables à Duch ».

Duch a également  fait appel du jugement pour réclamer l’acquittement. Ses avocats considèrent que la Cour a outrepassé ses droits dans la mesure où sa compétence se limitait à juger les hauts responsables du régime. Ce qui,  affirment-ils, n’était pas le cas de Duch qui n’a été qu’un «  témoin des évènements de l’époque ».

 

Krystel Maurice