En continu

Duch recrute un deuxième avocat cambogien pour le défendre en appel

Duch, qui dirigeait S-21, le centre de détention et de torture de Phnom Penh dans lequel périrent quelques 15 000 personnes, a choisi un second avocat cambodgien pour le représenter en appel.
Kang Ritheary, qui exerce dans un cabinet de Phnom Penh, l’Asean International Law Group, remplacera donc François Roux congédié par Duch deux semaines seulement avant le jugement.

Kar Savuth, son autre avocat cambodgien, avait précisé le mois dernier que Duch recherchait un avocat d’un pays « communiste » pour remplacer Me Roux, un avocat chinois par exemple.

La demande de Duch pour le recrutement d’un avocat international était assortie « d’un certain nombre de critères », a précisé vendredi Lars Olsen, le porte-parole du tribunal parrainé par les Nations unies. « Nous ne sommes pas en mesure de trouver d’avocats internationaux remplissant ses critères. C’est pourquoi il a choisi d’être représenté par deux avocats cambodgiens».

A l’heure actuelle, on ignore si les coprocureurs envisagent à leur tour de faire appel de la condamnation, ce qui permettrait aux parties civiles d’engager la même procédure.

Duch a été condamné à condamné à 35 ans de prison le 26 juillet.

 

Krystel Maurice