En continu

Tribunal Khmers rouges: Ieng Thirith souffre de démence, affirme un expert

Ieng Thirith, 79 ans, ex-ministre des Affaires sociales durant le régime Khmer rouge (1975-79) souffre de démence, a indiqué lundi 28 août à la cour le professeur John Campbell chargé d’examiner  la santé mentale de l’accusée. Son procès s’est ouvert en juin mais cette information  pourrait bien remettre en cause sa présence au tribunal. Elle est inculpée de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Tout comme son époux Ieng Sary, l’ex-ministre des Affaires étrangères, l’idéologue du régime Nuon Chea et le Président du Kampuchea démocratique Khieu Samphan.

Le problème le plus probable est une démence de type Alzheimer, a déclaré le professeur John Campbell, évoquant une dégradation cognitive de l’accusée et ses problèmes avec la mémoire.
Le procès, qui doit durer des années, a été renvoyé à une date ultérieure.

« Les avocats des parties civiles se disent indignés par le fait que le rapport concernant Ieng Thirith ait été classé strictement confidentiel interdisant ainsi l’accès des parties civiles à son contenu» indique un communiqué de Avocat Sans Frontières.  Des audiences supplémentaires étaient prévues de lundi à mercredi pour examiner l’état de santé de Nuon Chea,  qui conteste lui aussi sa capacité à assumer ce procès, et a réclamé un autre expert pour faire valoir des problèmes de concentration et ses difficultés à rester assis.

 

Krystel Maurice