En continu

Nouvelle arrestation d’un défenseur des droits de l’homme à Phnom Penh

Nouvelle mise à jour lundi 20 janvier, 12h, heure locale.

La police de Phnom Penh a relâché ce lundi matin un défenseur des droits de l’homme qu’elle avait arrêté hier en pleine rue au motif qu’il avait organisé un manifestation en dépit de l’interdiction de tout rassemblement.

 Arrêté dimanche, Sok Chhun Oeung, le vice-président de l’Association indépendante  pour la démocratie de l’économie informelle (IDEA) a été relâché ce lundi matin vers 10h heure locale après avoir signé un document dans lequel il s’engeait à ne pas appeler, ni participer à manifestations et à signaler à la police  toute activité illégale dont il aurait connaissance. « Les autorités qui m’ont arrêté  violent la constitution. C’est aussi une violation des droits de l’homme », a- t- il déclaré.

Un petit groupe de manifestants appartenant à diverses associations de défense des droits de l’homme avait tenté dimanche de se réunir devant la pagode Wat Unalom à Phnom Penh. Ces manifestants pacifistes réclamaient la libération des 23 personnes arrêtées le 2 et 3 janvier lors des violentes attaques de forces de l’ordre contre des employés du textile en grève qui ont fait cinq morts et plusieurs dizaines de blessés.

Détenues dans la prison CC3 à deux heures de Kompong Cham, ces 23 personnes ont été sauvagement frappées avant leur arrestation et semble t- il aussi torturées depuis.

A Wat Unalom, les manifestants ont été dispersés par une cinquantaine de gardiens municipaux et d’hommes en civil portant des casques noirs. Les protestataires se sont alors regroupés en face du Palais royal, suivis de près par les gardes municipaux et ces civils casqués.

Aux intimidations, les manifestants qui formaient une chaine ont répliqué par des chansons pacifistes durant près d’une heure.Des journalistes mais aussi des touristes assistaient à cette scène pour le moins surréaliste où des civils avec des bâtons et des gardes municipaux sans pouvoir judiciaire menaçaient tous ceux qui se trouvaient là, y compris les étrangers de passage.

Vidéo de la manifestation mise en ligne par le vénérable Loun Sovath ( 26 minutes). La séquence de l’arrestation de  Sokchhun Oeung mise en ligne par le vénérable Loun Sovath débute à la minute 20.

 

Vers 17h30, la police anti-émeute arrivée sur place a alors arrêté Sok Chhun Oeung, le vice-président de l’Association indépendante  pour la démocratie de l’économie informelle (IDEA). Il a été conduit au siège de la police de Phnom Penh. Des avocats tentent actuellement d’obtenir sa libération.

Vorn Pao, le président de cette même association IDEA, a été arrêté le 2 janvier et est au nombre des 23 personnes détenues dans la prison CC3. Son état de santé est particulièrement préoccupant. Il avait subi une opération des reins quelque temps avant son arrestation. Matraqué par les forces de l’ordre,  comme en atteste une vidéo et plusieurs photos, il se plaint aujourd’hui de violente douleurs dans le dos et ne parvient plus à s’alimenter, a expliqué son épouse il y a quelques jours.

En dépit de cet état de santé, la justice a refusé sa libération conditionnelle la semaine dernière.

 

Krystel Maurice