En continu

Une Fête des eaux réussie en dépit d’une fréquentation en baisse

Beaucoup moins de spectateurs que d’habitude pour le retour de la Fête des eaux cette année à Phnom Penh, après trois ans d’interruption. En 2011 et 2013, les festivités avaient en effet été annulées en raison des inondations et en 2012 suite au décès de l’ex-roi Norodom Sihanouk.

Mais personne n’a oublié la tragédie, qui en 2010, était survenue lors de la dernière soirée et qui avaient fait 357 morts lors d’une bousculade sur une passerelle du quartier de Koh Pich.

Cette succession de sombres évènements avait fait redouter le pire et l’enthousiasme habituel pour cette fête traditionnelle qui voit généralement défiler plus de deux millions de personnes n’était pas au rendez-vous.

Un million de spectateurs le troisième jour

Selon Long Dimanche, le porte-parole de la mairie, seuls 300000 spectateurs se seraient rendus le long des quais au cours des deux premières journées. Mais hier, la confiance est sans doute revenue quelque peu puisqu’ils auraient été près d’un million à assister à cette dernière journée, toujours selon le porte-parole de la mairie.

Cette journée d’hier aura donc également permis aux petits commerçants de réaliser quelques profits, leurs

bénéfices restant cependant très en-dessous de ceux réalisés les années précédentes.

Les bateaux en compétition étaient également moitié moins nombreux, 245 pirogues cette année contre 441 en 2010.

Mais cette fête, étroitement encadrée par des 10 000 membres des forces de sécurité, s’est déroulée sans incident et c’est bien là l’essentiel. Et un mal étant parfois un bien, les habitués ne cachaient pas leur joie de pouvoir se balader tranquillement sans avoir à jouer des coudes au milieu d’une foule oppressante.

 

Krystel Maurice