En continu

A vos caméras!

Plusieurs fois primé au festival de Cannes, le cinéaste franco-cambodgien Rithy Panh  a imaginé le projet One Dollar, dont Courrier international est partenaire.

Ce projet multimédia participatif connecte les cinéastes émergents à travers le monde dans le but commun de raconter le quotidien des personnes les plus démunis.
L’idée est de recueillir jusqu’à la fin de l’année des vidéos, de cinq à sept minutes, produites au niveau local et de les publier sur ce site afin qu’elles soient accessibles au plus grand nombre.
Cette mosaïque de portraits permettra d’en apprendre davantage sur les problématiques transversales qui affectent les plus défavorisés à travers le monde. « Ce projet est une passerelle qui reconnecte le monde virtuel et le monde réel. Les hommes et les femmes ne sont plus des indicateurs ou des statistiques dans des rapports d’institutions internationales, mais des voix, des regards, des corps qui nous ramènent à la réalité », explique Rithy Panh.

Courrier international relayera régulièrement les portraits réalisés dans le cadre de ce projet. Chaque film sera mis en ligne, sur une carte du monde interactive, dressant ainsi une sorte de cartographie des histoires, parfois tristes, parfois encourageantes, de sans voix de notre planète.

Voici l’épisode 2 de la série One Dollar filmé dans la province de Banteay Meanchey, au nord-ouest du Cambodge, le long de la frontière avec la Thaïlande. Thai et sa femme Ny y survivent au péril de leur vie en coupant des bambous, dans l’une des régions les plus minées du pays. Au péril de leur vie, pour à peine 1$ par jour.

Et comme nous n’avions pas encore évoqué ce très beau projet que nous
suivrons désormais sur Cambodge Post,  voici également la première vidéo publiée en avril 2013,  qui raconte avec humour la vie de Mao Bora vendeur de papaye à Phnom Penh.

.

 

 

Krystel Maurice