En continu

Quand Sinn Sisamouth réinterprétait les tubes occidentaux

Toujours vivant dans le cœur des Cambodgiens plus de quarante ans  après sa disparition durant le régime rouge, Sinn Sisamouth reste le chanteur le plus connu et le plus adulé du pays. Parolier inépuisable, il a écrit et interprété des milliers de chansons que de jeunes artistes  reprennent ou remixent aujourd’hui avec succès.

Les enregistrements de Sinn Sisamouth, sa voix de baryton, ses balades, ses chansons traditionnelles, et ses rythmes importés de l’occident ont miraculeusement traversé les souffrances de l’histoire. Parmi elles, la fameuse chanson américaine « The house of the Rising Sun » dont plusieurs dizaines de versions existaient déjà de par le monde, dont la plus connue est celle du groupe rock anglais The Animal, enregistrée en 1964.

Sinn Sisamouth ajoute la sienne, mais s’il en conserve la mélodie, il en réécrit entièrement les paroles. Ce texte, intitulé en khmer « Bang nov cham sneh » (Je t’attendrais toujours, en français).

Un enregistrement de bien meilleure qualité que ceux proposés sur You tube, peut être téléchargé librement ici sur ce site d’archives.

Et voici, pour le plaisir aussi, l’un des premiers enregistrements de cette même chanson interprétée cette fois par le
groupe anglais The Animals.