Eric Zemmour : qui est cette personnalité « de gauche » qui se dit être prête à voter pour l’écrivain ?

Alors qu’Eric Zemmoun n’a toujours pas officialisé sa candidature pour les présidentielle d’Avril 2022, il peut déjà compter sur le soutien de plusieurs personnalités et c’est aussi le cas pour Michel Onfray qui est prêt à voter pour cet homme politique, mais à certaines conditions.

Jusqu’à présent Eric Zemmour n’a toujours pas officiellement déclaré sa candidature pour la prochaine élection présidentielle. Pendant ce temps, il ne cesse de mener des actions sur le terrain qui sont comparables à une campagne électorale. En gros, il se comporte comme s’il était dans la course pour l’Elysée. D’un autre côté, il a déjà reçu le soutien de plusieurs personnalités. C’est d’ailleurs le cas de Michel Onfray qui s’est dit être prêt à voter pour le polémiste, mais à certaines conditions. Mais, Eric Zemmour dans une interview sur LCI, a fait savoir qu’il se déclarera candidat quand il le souhaitera et qu’il n’a pas l’intention de subir la pression des journalistes.

Les conditions à remplir par Eric Zemmour pour bénéficier du vote de Michel Onfray

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

Eric Zemmour a déjà une bonne base de soutien pour la prochaine présidentielle et ce malgré le fait qu’il n’ait pas encore officiellement déclaré sa candidature. Parmi ces personnes qui le soutiennent on compte les personnalités médiatiques et parmi elles, on trouve une figure emblématique de la gauche. Ce samedi 23 octobre, le philosophe Michel Onfray était sur le plateau de CNews et au cours de son entretien, il a indiqué qu’il pourrait certainement accorder son vote à Eric Zemmour si ce dernier se présentait à la prochaine plus grosse échéance politique de France. Mais pour cela, le potentiel candidat devra respecter certaines conditions. Par exemple, il votera pour le polémiste, si celui-ci se penche vers le terrain social en revoyant le cas des pauvres qui se font humilier avec un billet de 100 euros, en remplaçant la charité par la justice ou même en rendant le pouvoir au peuple.

 

Par contre, si l’homme politique se place à l’extrême droite en faisant savoir qu’il faut réduire les impôts et les fonctionnaires et demander plus de travail, c’est clair qu’il n’aura pas la voix du philosophe. Pour pouvoir se décider réellement du candidat qu’il votera, Michel Onfray attend le réel programme d’Eric Zemmour une fois qu’il aura officialiser sa candidature. Alors que les deux hommes ont déjà eu à débattre sur un plateau télé sous le regard de milliers de personnes, le fils d’Hélène Onfray a parlé de la divergence d’opinion qu’il y a entre lui et Eric Zemmour sur plusieurs questions.

Le point de vue du potentiel candidat sur l’officialisation de sa candidature

Ce dimanche 24 octobre, Eric Zemmour était sur LCI pour l’émission Grand Jury. Le polémiste a fait une ébauche de son programme, de quoi répondre un tant soit peu aux attentes de Michel Onfray. Il a commencé par évoquer la suppression du permis de conduire à points car pour lui c’est « un racket organisé par l’État« . Il a aussi parlé de la limitation 90 km/h sur les routes secondaires et la suppression de la limitation de vitesse sur l’autoroute, mais aussi le droit des maires de limiter à 30 km/h la vitesse dans leurs villes.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

Il s’est montré exaspéré en disant : « Il faut arrêter cette chasse à la vitesse, menée par des bobos qui n’ont pas besoin d’aller vite puisqu’ils habitent au cœur des villes : il faut rétablir les 50 km/h dans toutes les agglomérations« . Au cours de cet entretien sur La Chaine Info, alors qu’il n’a toujours dit s’il sera candidat ou pas, le polémiste a fait savoir : « Je vous ai déjà dit que je choisis mon moment. Je ne me laisse pas imposer mon tempo par les journalistes« .

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » Actu » Eric Zemmour : qui est cette personnalité « de gauche » qui se dit être prête à voter pour l’écrivain ?