Crise de sous-marins : cette astuce du premier ministre d’Australie pour éviter Emmanuel Macron

Le torchon brule entre Emmanuel Macron et le premier ministre australien qui n’a daigné discuter avec le président français pendant le G20.

Coup dur pour la France qui ne verra pas le contrat conclu en 2016 avec l’Australie être exécuté. Cet accord était basé sur la construction de sous-marins. Au grand désarroi d’Emmanuel Macron, le contrat a été annulé par le premier ministre Australien, Scott Morrison. Au cours du sommet du G20 qui s’est tenu à Rome en Italie, le chef du gouvernement australien aurait évité le chef d’État français. C’est d’ailleurs au cours de cet événement que Joe Biden, le président des États-Unis a présenté ses excuses à Emmanuel Macron.

Le sommet du G20 à Rome

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Ce 31 octobre, s’est tenu à Rome, en Italie, le forum du G20. L’exposé d’après présentation d’Emmanuel Macron a été relayé par Le Canard Enchaîné. Face à ses proches, l’époux de Brigitte Macron s’est montré fier de la prestation qu’il a faite au sommet du G20. Il s’est également félicité d’avoir remporté une petite victoire face au président américain, Joe Biden. Il a d’ailleurs pu, auprès du premier dirigeant américain faire exécuter « toutes les démarches pour revenir vers nous et présenter ses excuses » qui ont trait à l’affaire des sous-marins.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Scott Morrison (@scottmorrisonmp)

Pour la petite histoire, ce problème diplomatique entre la France et l’Australie et qui implique aussi le Royaume-Uni et les États-Unis d’Amérique est à l’origine de cette crise diplomatique. Cette dernière a débuté à la moitié du mois de septembre dernier suite à l’annulation d’un accord entre la France et l’Australie. C’est d’ailleurs le premier ministre australien Scott Morrison qui a annoncé la rupture de cet accord de construction de douze sous-marins.

Evitements en plein G20

Au cours du G20, le président français est parvenu à obtenir gain de cause auprès de Joe Biden qui lui a d’ailleurs présenté ses excuses. Mais du côté australien, ça n’a pas été pareil et même si le premier ministre Scott Morrison était présent au moment de la prise de photo officielle du G20, ce dernier n’a daigné aller dans le sens du président américain. Pendant qu’Emmanuel Macron était en train de converser avec le premier ministre italien, il a pu se rendre compte du détour pris par le premier ministre australien pour ne pas avoir à lui parler.

 

Comme l’a fait savoir Le Canard Enchaîné, le chef de l’Etat français a expliqué que dans la salle de réception, le premier ministre avait trois choix : soit se diriger vers Draghi, venir vers lui ou alors aller vers le buffet. Alors, Morrison dans l’embarras, a préféré se rendre sur la table du buffet et s’est mis à discuter avec les serveurs. C’est là une preuve que ça ne plus entre les deux hommes politiques depuis le début de la crise des sous-marins. Une relation qui est devenue plus tendue depuis que la presse australienne a divulgué un SMS qu’Emmanuel Macron avait fait parvenir à son homologue australien. Le palais présidentiel français n’avait pas apprécié le fait que cette conversation privée soit divulguée et l’a qualifié de « méthode assez inélégante« . La crise de sous-marins n’est pas prête de finir.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » Actu » Crise de sous-marins : cette astuce du premier ministre d’Australie pour éviter Emmanuel Macron