Jair Bolsonaro : sa bourde au G20 qui a intrigué tous les médias américains

Le président brésilien était lui aussi présent au G20, mais seulement il a fait une bourde qui a suscité la réaction des médias américains.

La seizième édition du sommet du G20 s’est tenue du 30 au 31 octobre dernier à Rome au centre du congrès La Nuvola. Plusieurs présidents et dirigeants de grandes puissances mondiales étaient présents. Mais au cours de cet événement annuel, Jair Bolsonaro, le président de la République fédérative du Brésil a brillé avec de belles gaffes qu’il a enchaînées. Il n’a pas dû assister à la clôture de cette grande réunion et n’a pas fait le déplacement pour Glasgow afin d’assister à la COP 26. Ses bourdes lui ont valu des moqueries de la part des médias américains.

Un président mis à l’écart

 

Le week-end du 30 octobre 2021, le président brésilien, Jair Bolsonaro était au seizième sommet du G20 à Rome. Il était naturellement avec d’autres dirigeants de grandes nations du monde. Mais seulement, comme d’habitude, il a été mis à l’écart par ses homologues au cours de cet événement. Il est visiblement persona non grata partout où il va, que ce soit dans son propre pays où il est taxé de méchant et accusé de crime contre l’humanité, ou encore auprès de ses homologues car presque personne n’a voulu échanger avec lui durant ce G20.

 

L’événement a commencé dans l’antichambre de la grande salle de réunion et tous les grands dirigeants présents étaient en train de discuter entre eux. Dans cette salle, le président français Emmanuel Macron était en train d’échanger avec la chancelière Allemande Angela Merkel sur l’éradication du Covid-19. D’un autre côté, Boris Johnson, Narendra Modi et Justin Trudeau, respectivement premiers ministres du Royaume-Uni, de l’Inde et du Canada étaient en train d’échanger des idées et de se laisser aller à quelques petites blagues. Tout le monde échangeait avec son homologue, sauf le président brésilien qui était esseulé dans son coin.

Jair Bolsonaro la risée des médias américains

Le président brésilien a commis des gaffes pendant et après le sommet du G20. Après son séjour écourté de Rome, Jair Bolsonaro a accordé une interview à la chaîne TV Brasil. Pendant cet échange, il a déclaré avoir eu un entretien avec une personne très spéciale. Il a dit avoir parlé avec Jim Carey et a fait savoir que ce qu’ils se sont dit est privé donc qu’il ne peut pas en dire plus. Mais seulement, ce n’est pas avec Jim Carey que le président brésilien a échangé, mais plutôt avec l’envoyé spécial de Joe Biden sur le climat, John Kerry. Cette grosse confusion a beaucoup fait marrer les internautes sur Twitter. Sur la chaine de télévision américaine CBS, Stephen Colbert, présentateur de l’émission « The Late Show » s’est amusé de cette bourde faite par l’homme politique.

 

Pendant le sommet du G20, alors qu’il s’est retrouvé seul tout au long de l’événement, pendant le dîner du samedi 30 octobre, Jair Bolsonaro aurait fait une autre gaffe. Comme l’a fait savoir l’agence Bloomberg, il aurait écrasé le pied de la chancelière allemande, Angela Merkel. Une scène qui se serait produite pendant qu’il était en train de parler en ces termes à la dirigeante allemande : « Je ne suis pas aussi méchant que ce que disent les médias« . Elle lui aurait répondu : « Ça ne pouvait être que toi« . Pour finir, le chef de l’Etat brésilien est rentré avant la fin du sommet et n’a pas posé sur la photo de famille du G20.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » Actu » Jair Bolsonaro : sa bourde au G20 qui a intrigué tous les médias américains