Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Ok

Coronavirus : Est-il possible d’avoir un vaccin efficace rapidement !

Les scientifiques du monde entier essaient de trouver un vaccin contre le coronavirus le plus rapidement possible afin de contrer l’épidémie.

Récemment, le président américain Donald Trump a fait une visite dans un laboratoire qui développe un vaccin contre le coronavirus. Ce laboratoire affirme que ce vaccin sera mis au point dans les mois qui suivent.

Donald Trump
Donald Trump en visite dans un laboratoire

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a sorti son bilan qu’en mi-juin. Elle a recensé 11 « candidats vaccins » qui ont réalisé des essais cliniques du vaccin. Actuellement, l’OMS recense 25 « candidats vaccins » partout dans le monde. La majorité des essais sont encore au stade 1 qui consiste d’abord à assurer la sécurité du vaccin. Après les essais entre dans le stade 2 qui sert à prouver l’efficacité du produit.

Des laboratoires entrés dans le stade des essais cliniques

Actuellement, 4 candidats vaccins sont arrivés à la 3ème phase des essais cliniques du vaccin. Leurs produits sont testés sur des volontaires à grande échelle. La société américaine Moderna est entrée dans la phase 3 des essais cliniques le lundi 27 et le test est prévu sur 30 000 volontaires.

En outre, deux laboratoires chinois, Sinopharm et Sinovac, ont pu également entrer dans la phase 3 depuis mi-juillet. Le laboratoire Sinopharm a réalisé leur test aux Émirats arabes unis avec 15 000 volontaires prévus et Sinovac au Brésil avec un objectif de 9 000 professionnels de santé.

Par ailleurs, le quatrième projet concerne un projet européen réalisé par l’Université d’Oxford et la société AstraZeneca. Leur produit est déjà testé au Royaume-Uni, au Brésil et en Afrique du Sud.

Des résultats qui sont très prometteurs

Les essais réalisés par ces laboratoires sont vraiment encourageants. La société Moderna développe un vaccin à base d’ADN ou d’ARN agissant sur les matériels génétiques modifiés.

En outre, les résultats présentés par l’Université d’Oxford et par la société chinoise CanSino sont vraiment encourageants. Ils ont démontré dans la revue médicale the Lancet que les deux vaccins créent une forte réponse immunitaire en produisant d’anticorps et de lymphocytes.

En plus, les patients traités par ces vaccins n’ont pas présenté des effets indésirables graves. Toutefois, les chercheurs ne sont pas encore surs si les vaccins peuvent protéger les malades des formes graves du covid-19.

Des normes très strictes à respecter

Un vaccin contre le covid-19 devra avoir un fort niveau de preuve sur sa sécurité, son efficacité et sa qualité. De ce fait, il faut que le vaccin démontre qu’il n’apportera pas des conséquences plus graves chez les patients vaccinés, contrairement au résultat espéré.

L’EMA estime qu’un vaccin efficace contre le coronavirus ne soit disponible en quantité suffisante pour le monde entier qu’au début de l’année 2021.

Par Marie

Rédactrice depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue CambodgePost afin de vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

Sur le même sujet