BMW : une perte nette de 228 millions de francs à cause du Covid-19 !

La pandémie covid-19 nous a visiblement frappés un peu trop fort. Le coronavirus est en effet une crise sanitaire, mais aussi économique et sociale.

Toutes les entreprises, tous les secteurs confondus ont été touchés par cette crise, y compris celui de l’automobile. Pour le constructeur allemand BMW en particulier, une perte nette de 228 a été enregistrée, avec une chute de vente de 25 %.

Les chiffres d’affaires de BMW en chute libre

Mercredi dernier, le constructeur de référence allemand BMW a fait le bilan de son statut au cours de ces plusieurs mois de la pandémie. C’est ainsi qu’on a pu découvert que sa perte s’élève à 212 millions d’euros, soit 228,5 euros de millions de francs. C’est un chiffre réalisé au cours du deuxième trimestre de l’année.

Alors que l’EBIT de sa branche automobile se trouve à moins de -1.6 milliards d’euros, une chute importante des ventes atteignant les 25 % n’arrange en rien à la situation. Pour le groupe allemand, comme la plupart des acteurs majeurs du secteur de l’automobile, les derniers mois de l’année ne présagent rien de bon.

Un vrai désastre pour BMW

Il faut admettre que tout le monde a sa part de souffrance avec cette pandémie, mais pour le géant allemand de l’automobile BMW, la perte est tellement importante qu’il s’attend même à une baisse significative de son résultat pour les mois à venir.

Quoi qu’il en soit, il ne perd pas tout espoir en prévoyant une marge opérationnelle d’entre 0 % et 3 % à l’avenir contre -4 % après les six premières de cette année. Espérons juste que la situation revienne stable dans les mois à venir pour que la marque puisse se remettre de sa défaite.

BMW espère s’en remettre

Pour BMW, la période la plus dure a été durant la première vague de la pandémie, notamment durant le premier trimestre de l’année. Effectivement, grâce à des ajustements réalisés dans les contrats de crédits de bail, ainsi que des services financiers, le groupe a réalisé un effet positif d’environ 805 millions.

Quoi qu’il en soit, le groupe n’a pas encore modifié sa prévision annuelle en se basant notamment sur un scénario « sans récession plus profonde et prolongée dans les principaux marchés ». Ainsi, malgré la difficulté par laquelle la marque est en train de traverser à l’heure actuelle, elle continue d’espérer que la situation n’est pas pour autant sans espoir.

Par Marie

Rédactrice depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue CambodgePost afin de vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

Sur le même sujet