Un duo inattendu et inédit entre Doc Gynéco et Nicolas Anelka !

Doc Gyneco est, chacun le sait, un grand fan de foot. Une passion qui se retrouve dans son travail artistique, puisqu’il a chanté en duo avec… Nicolas Anelka !

Un morceau intitulé « Trop de frère » mis en ligne au début du mois de septembre, mais datant de 2006, nous présente le rappeur en train de poser avec le footballeur. Ce titre devait faire partie d’un album comportant 21 titres intitulé Rapfoot.

Un projet d’album sur le foot pour Doc Gynéco

En 2006 Doc Gynéco avait eu une idée d’album qui devait réunir des joueurs de football évoluant dans différents clubs du championnat de France parmi lesquels Didier Drogba, Bernard Mendy ou Habib Bamogo. Cet album devait être produit avec les rappeurs Stomy Bugsy et Passi du Ministère A.M.E.R. Un projet dont les fans peuvent se faire une idée en consultant cette vidéo. Même si le mixage de cette chanson reste inachevé, elle nous propose un Doc inspiré rappant sur une instrumentation semblable à celles de l’album « Première consultation et un Nicolas Anelka généreux et bienveillant, bien loin de son image habituelle de bad boy.

Malheureusement, le projet a tourné court pour une raison inattendue : un rivalité amoureuse entre le rappeur et l’international français. Tandis que Doc Gynéco œuvrait à la production de l’album, Nicolas Anelka avait trouvé l’amour en la personne de Barbara Tausia, chorégraphe et chanteuse belge mais aussi petite amie du rappeur. Un véritable coup de foudre qui s’est terminée par le mariage des deux amoureux en 2007. Une déception sentimentale qui a eu raison de l’album et qui obligea Doc à se consoler en fréquentant l’écrivaine et chroniqueuse Christine Angot.

Anelka, ex-espoir du rap français ?

Le duo donne un aperçu intéressant sur ce qui aurait été un album très singulier, capable de souligner les liens entre les univers du football et celui du rap et d’aborder des thèmes comme la notoriété, la réussite accessible quand on vient de la banlieue et surtout devenir le premier album mettant en scène des footballers à obtenir une reconnaissance artistiques, bien loin des tentatives opportunistes qui surfaient sur la seule notoriété des joueurs invités (comme le duo entre Basile Boli et Chris Waddle ou encore le single de Youri Djorkaeff « Vivre dans ta lumière »).

Le choix de Nicolas Anelka était validé à l’époque par les deux acolytes du Doc. « Ce que j’avais écouté tenait la route », avait déclaré Stomy Bugsy au sujet des premières production de l’album. Le footballeur virtuose fait en effet preuve d’aisance au micro. Un don pour le rap qui aurait permis à l’enfant de Trappes d’avoir une nouvelle carrière dans la chanson et qui faisait dire au journaliste spécialiste du rap Mehdi Maïzi, dans une interview au site Konbini « Anelka aurait pu devenir le meilleur rappeur français. J’en suis convaincu ».

Par Marie

Rédactrice depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue CambodgePost afin de vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

Sur le même sujet