Carré Otis : elle révèle tout à la police française sur les accusations de viols qui pèsent sur l’ex-patron d’Elite

Carré Otis se pointe à la Brigade de protection des mineurs à Paris ce mardi 7 septembre pour tout dévoiler sur les accusations de viols contre Gérald Marie.

Carré Otis, l’ex-mannequin et actrice américaine a été entendue dans la matinée de ce mardi 7 septembre sur les accusations de viols qu’elle porte contre l’ex-patron de la célèbre agence de mannequin Elite. Elle fait des révélations touchantes à la police française.

Carré Otis : Son témoignage bouleversant sur les accusations de viol contre Gérald Marie

Les femmes sortent une fois encore de leur mutisme pour défendre leurs droits en réclamant que soient punis jusqu’à la dernière rigueur les faits de violences et agressions sexuelles commis à leur endroit. Dans cette atmosphère, l’ancien patron de la célèbre agence de mannequin Elite, Gérald Marie ne parait épargné. Plusieurs femmes portant l’étiquette de victimes s’insurgent avec de multiples accusations contre lui. Désormais dans le viseur de la justice, en 2020, il a été mis en accusation pour des faits de violence et agression sexuelles sur mineurs. Après une plainte de l’ex-journaliste Lisa Brinkworth, une enquête préliminaire a été ouverte pour mieux voir dans le dossier.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Carré Otis (@iamcarreotis)

En 2021, on note un nouveau rebondissement dans l’affaire au moyen d’une accusation, celle de Carré Otis. Dans la matinée de ce mardi 7 septembre, l’ex-mannequin a été entendu par la Brigade de protection des mineurs à Paris. Avec une vive émotion, elle a dévoilé dans son témoignage des propos pathétiques en ces termes : « J’étais jeune, seule et dans un pays étranger, sans famille ni réseau pour me soutenir. Je dépendais de M. Marie pour ma nourriture, mon logement et mon travail. ». À l’époque où se déroulaient ces faits, elle n’était âgée que de 17 ans. C’était en avril 1986. À son témoignage bouleversant, elle ajoute pour conclure : « Je savais que j’avais à supporter ces abus pour pouvoir continuer à travailler. J’ai été profondément traumatisée. ».

Gérald Marie : Les femmes qui l’accablent d’accusations

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @capsule.png

L’actrice américaine Carré Otis n’est visiblement pas la seule femme à porter des accusations contre l’ex-mari de Linda Evangelista. Plusieurs autres femmes l’accusent de viols et d’agressions sexuelles. C’est bien ce que confirme la conférence de presse tenue par l’ancienne top-modèle phare des années 1990 dans l’après-midi de ce mardi 7 septembre. On remarque à ses côtés pendant la conférence, la présence de cinq autres femmes mannequins qui se sont jointes à elle, formulant les mêmes accusations contre le patron d’Elite. Au nombre de ces femmes présentes, on nomme : Emily Mott, Shawna Lee, Ebba Karlsson, Lesa Amooren et Jill Dodd. Depuis l’étranger, deux autres femmes alléguant les mêmes accusations contre la même personne, suivaient la conférence en ligne. Il s’agit de Ej Moran et Laurie Marsden. Pendant la conférence, Carré Otis a lancé : « Être ici en France et témoigner auprès de la police française est si significatif pour moi. Il est l’heure que cet homme rende des comptes pour ses crimes ».

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cynthia Garcia (@cynthiagarciabr)

Gérarld Marie pour ce qui le concerne n’a pas directement réagi lui-même face à ces multiples accusations des femmes portées contre lui. C’est son avocate nommée Céline Bekerman qui va s’exprimer auprès de l’AFP quelques temps après ces charges portées contre son client. Elle affirme que Gérald Marie dément avec consternation ces différentes allégations qu’il juge mensongères et diffamatoires.

Il y a lieu de souligner que l’actrice américaine a également lancé une procédure civile contre le patron d’Elite en août grâce à une loi de l’État de New York. Cette loi permet temporairement à des victimes présumées d’abus sexuels pendant leur enfance de lancer une telle procédure, quel que soit leur âge. À cet effet, Me Anne-Claire Lejeune, l’avocate de plusieurs d’entre les victimes déclare espérer attirer des victimes plus récentes, ne serait-ce qu’une victime, pour pouvoir déclencher des poursuites.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Carré Otis : elle révèle tout à la police française sur les accusations de viols qui pèsent sur l’ex-patron d’Elite