Eric Zemmour : il tire à boulets rouges sur le CSA après son éviction de CNews

Eric Zemmour évincé de l’émission Face à l’info sur CNews, il lâche son coup de gueule ce lundi 13 septembre sur TPMP.

Le chroniqueur Eric Zemmour a été démis de ses fonctions sur CNews. La chaine de télévision a été contrainte d’appliquer cette décision car le CSA avait réduit le temps de parole du polémiste sur les plateaux. Face à cette décision, Eric Zemmour qui pourrait être candidat à la présidentielle de 2022, a réagi dans Touche Pas à mon poste ce lundi 13 septembre à travers une vidéo dans laquelle il fait part de son mécontentement.

Une éviction qui dérange Eric Zemmour

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

Chroniqueur de l’émission Face à l’info depuis deux ans, Eric Zemmour s’est vu écarter de la chaine CNews par la direction qui n’avait pas d’autre choix que de respecter la décision du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA). En effet, le mercredi 8 septembre, le CSA avait a demandé aux médias audiovisuels de faire un décompte des interventions du chroniqueur sur des sujets portant sur la politique nationale. Des rumeurs courent qu’Eric Zemmour se présentera comme candidat à la prochaine élection présidentielle et c’est donc pour cette raison que cet organisme a pris cette décision, considérant l’essayiste comme un acteur politique.

Cette décision est entrée en vigueur le lendemain, soit le jeudi 9 septembre. CNews pour un départ avait décidé de garder Eric Zemmour dans son émission, mais après, les dirigeants de la chaine se sont rendus compte que cela n’allait être bénéfique pour eux. Avec regret, ils ont stoppé la collaboration de la chaine avec le journaliste politique. C’est dans un communiqué de presse paru ce lundi 13 septembre, que la chaine française d’information a annoncéla fin de sa collaboration avec l’écrivain.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

Le potentiel candidat à la présidentielle de 2022 s’est exprimé à ce sujet ce lundi via une vidéo diffusée sur Touche pas à mon poste. Il a accusé le gouvernement d’agir à travers le CSA. Il a révélé que cela fait deux ans comme le CSA multiplie des actions contre lui. Il a cité entre autres : Mises en demeure, amende d’un montant astronomique, règles loufoques comme cette obligation d’une émission en différé. Il a dit être particulièrement la cible du CSA qui ne lève pas le petit doigt quand certains journalistes du service public politisent outrageusement l’antenne.

Le plan B du chroniqueur

Si Eric Zemmour ne peut désormais plus officier en tant que chroniqueur sur le plateau de CNews, il a immédiatement demandé à ceux qui aiment ce qu’il fait de le suivre sur sa chaine YouTube. C’est par ce canal qu’il véhiculera dorénavant tous ses messages. Il se lancera également dans une campagne de dédicace de son nouveau livre intitulé La France n’a pas dit son dernier mot. C’est un ouvrage de 352 pages qui paraitra ce jeudi 16 septembre.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

Dans ce livre, l’écrivain revient sur les entretiens qu’il avait eus avec Claude Guéant, Guillaume Pepy ou encore Emmanuel Macron. Dans cet ouvrage, il s’en prend sévèrement à la Seine-Saint-Denis, qui pour lui, est un département où il y a énormément d’inégalités et de problèmes. Ces informations sur son livre ont été révélées par Le Figaro ce jeudi 9 septembre. S’il n’a pas encore ouvertement annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle, Eric Zemmour a tout de même laissé entendre qu’il pourrait bien finir par se lancer dans la course qui mène à l’Elysée.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Eric Zemmour : il tire à boulets rouges sur le CSA après son éviction de CNews