Mort de Jacques Chirac : quel est cet hommage que sa famille avait refusé ?

Au lendemain de son décès, alors que le gouvernement décide de rendre un hommage particulier à l’ancien chef d’État, la famille de celui-ci s’y oppose. Nous vous proposons de découvrir plus d’informations.

Le 26 septembre 2021, l’ancien président français Jacques René Chirac aurait eu 89 ans s’il n’avait pas trépassé deux ans plus tôt. À cette époque, une volonté des autorités françaises, de lui rendre un hommage respectueux et digne de son rang est née. Celle de donner son nom à un lieu emblématique. C’est un aéroport qui aurait été envisagé dans un premier temps, ensuite le stade de France a été proposé. Mais la famille du défunt a décliné la proposition.

Jacques Chirac : Un grand homme

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jacques chirac (@lepresidentchirac)

Il y a 24 mois de cela, c’était le générique de fin pour Jacques Chirac. L’homme qui dirigea l’hexagone pendant près de 12 années (1995-2007), est passé de vie à trépas, laissant derrière lui, sa famille, ses amis et tout un pays en deuil. Sa disparition a soulevé dans toutes la France et même dans le monde, une vague d’hommage. Et comme on peut très certainement s’y attendre, il avait reçu un vibrant hommage de la part de la « fille de cœur » Anh Dao Traxel, qu’il a recueilli avec sa femme Bernadette alors qu’ils avaient 21 ans environ. « En tant que citoyenne, comme tous les Français, on a perdu un grand homme (…) C’est un grand homme qui est aussi simple. Les Français et moi l’aimions comme il était. Il m’a appris beaucoup de choses […] Et il y a une phrase très importante qu’il m’a dit : “Dans la vie, il faut se battre.’’ » Le 26 septembre 2019, l’ancien chef d’État s’en est allé, plongeant ainsi sa douce et aimable femme Bernadette dans le plus grand deuil de sa vie. Elle était tellement remplie de chagrin qu’on ne l’a pas aperçue même une seule fois durant toute la semaine dédiée à la cérémonie officielle des obsèques de son homme.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jacques chirac (@lepresidentchirac)

Un hommage très respectueux, mais décliné par la famille de l’ancien président

Jacques Chirac a marqué le cœur des millions de Français qu’il a gouverné et même ceux qui sont nés après son règne. Mais, il a aussi laissé sa marque sur la France, un pays qu’il aime et chérit tant. « La France, mes chers compatriotes, je l’aime passionnément. J’ai mis tout mon cœur, toute mon énergie, toute ma force, à son service, à votre service. Servir la France, servir la paix, c’est l’engagement de toute ma vie. », avait-il déclaré, en fin de son mandat présidentiel en 2007, alors que Nicolas Sarkozy faisait son ascension vers la fonction suprême de l’État. L’influence et la personnalité remarquable de l’homme ont poussé les autorités françaises en place à l’heure de sa mort à proposer à sa famille une panoplie d’hommage, à tel point que ceux-ci ont fini par tomber dans l’embarras.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jacques chirac (@lepresidentchirac)

Même bien avant qu’il tire sa révérence, l’ancien homme fort de l’Élysée s’est vu proposer de donner son nom à des monuments ou des lieux, par plusieurs organismes. En réalité, beaucoup de Français adulent les qualités exceptionnelles dont était doté l’ancien président. C’était un homme humble et très sympa de nature qui était dévoué à la cause de ses concitoyens et de son pays en général. En 2019, les journalistes du Point ont fait savoir que le stade de France avait manqué de peu l’occasion de se faire baptiser Stade de France-Jacques Chirac. C’est en effet, sa famille qui se serait opposée à un tel acte s’estimant déjà comblé que le musée du Quai Branly porte le nom du défunt.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Mort de Jacques Chirac : quel est cet hommage que sa famille avait refusé ?