Meghan et Harry : une photo de la famille royale qu’ils auraient vécu comme une conspiration

Installés en Californie depuis un bon bout, les Sussex auraient vécu une photo de la famille royale comme un complot pour les écarter.

Bientôt cela fera deux ans comme un portrait officiel a été dévoilé au Buckingham Palace. Sur ce cliché, on peut voir la reine Elizabeth II entourée des trois princes héritiers qui résigneront après elle. Mais seulement, cette photo n’a pas été bien vu en ce moment-là par les Sussex qui ont quitté la firme royale et ont établi leur domicile en Californie aux Etats-Unis.

Un portrait qui fâche

 

C’est en décembre 2019 que le Buckingham Palace, a affiché un portrait officiel de la reine Elizabeth II entourée de son fils le prince Charles, du prince William ainsi que du prince George. C’est un cliché fort représentatif car on y voit la souveraine britannique encadrée par les trois princes qui, selon l’ordre royal, règneront après elle sur le trône de Grande-Bretagne. Une photo qui aurait pu paraitre normale mais qui ne l’a pas été pour le prince Harry et son épouse Meghan Markle. Ils ont pensé que c’était un « code tacite » sur leur destin dans la cour royale. Ce qui les a poussés à douter de leur importance dans la firme royale.

 

Durant plusieurs années, l’expression « the heir and the spare » (l’héritier et le suppléant), a généralement été utilisée pour faire allusion aux princes William et Harry qui étaient constamment relégués à leur place au sein de l’ordre royal. Mais avec ce cliché, le duc de Sussex s’est senti comme un simple substitut qui n’a certainement rien à faire dans la monarchie britannique. Et les choses se sont empirées avec la venue au monde du prince George qui a d’ailleurs figuré sur cette photo qui en dit long sur le véritable ordre de succession au trône. Selon les déclarations faites par Andrew Morton à The Express, « Le code tacite était simple : l’avenir de la monarchie était assuré, avec ou sans Meghan et Harry« . Il a également confié que les Sussex, alors qu’ils s’étaient mis en retrait de leurs fonctions royales au Canada, question de passer du bon temps, se méfiaient déjà que toute la firme royale complote contre eux.

L’abandon des fonctions royales par les Sussex

 

Pour la suite, les choses ne se sont pas bien déroulées pour le prince Harry et sa femme. Ils ont eu l’impression d’être des parias pour le reste de la famille royale. Ne supportant plus d’être mis à l’écart et mal intégrés dans la firme royale, les deux amoureux ont décidé de partir vivre à Los Angeles, loin des Windsor. Un départ qui n’a été fait dans le calme car avant de s’en aller, ils ont fait des révélations chocs à Oprah Winfrey. Et selon ce que rapporte le spécialiste, ils avaient « Ce sentiment que, malgré leur popularité internationale, ils étaient en bas du totem royal a été confirmé lorsque Harry s’est arrangé pour rencontrer la reine pour une conversation de petit-fils à grand-mère début janvier« . Il explique également qu’à la dernière minute, la reine Elizabeth II a annulé le rendez-vous demandé par le prince Harry. Ce qui a concouru à faire croire au frère de William qu’il ne faisait plus partie des priorités de la souveraine. Le résultat, on le connait tous, le duc de Sussex a plié bagage avec sa petite famille et a déposé leurs valises en Californie où ils vivent désormais.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Meghan et Harry : une photo de la famille royale qu’ils auraient vécu comme une conspiration