Elizabeth II : elle s’implique malgré elle, dans un divorce royal

Haya Bint Al-Hussein de Jordanie et Mohammed ben Rached al-Maktoum des Emirats Arabes Unis sont en instance de divorce et la reine Elizabeth II, se retrouve, malgré elle au cœur de leur bataille judiciaire.

Ayant d’abord trouvé refuge en Allemagne avant de se poser avec ses enfants sur le sol anglais, la princesse Haya Bint Al-Hussein de Jordanie a quitté son mari depuis plusieurs mois aujourd’hui et les deux sont en instance de divorce. La reine Elizabeth II se retrouve malgré elle, mêlée à une houleuse bataille judiciaire entre deux monarchies. Selon le Daily Mail, cette guerre pourrait déboucher sur un incident diplomatique.

Un divorce qui a plusieurs conséquences

 

Depuis quelques temps, la princesse Haya Bint Al-Hussein de Jordanie, mariée à Mohammed ben Rached al-Maktoum des Emirats Arabes Unis a quitté son domicile conjugal pour s’installer dans un autre pays. En effet, en juin 2019, la fille de la reine Alia al-Hussein s’est d’abord installée en Allemagne, ensuite en Angleterre avec ses deux filles. Elle craint ne plus être en sécurité avec sa famille auprès de son mari. Elle a saisi les tribunaux du Royaume-Uni et la haute cour de Justice de Londres lui a attribué la garde de ses deux filles, mais aussi le droit de vivre loin de l’émir de Dubaï.

 

Mais seulement, la reine Elizabeth II se retrouve, malgré elle au cœur de cette guerre judiciaire. Les regards sont désormais braqués sur elle et ceci bien qu’elle ait depuis le début de cette histoire, éviter de prendre parti. La décision rendue par la justice britannique aurait transformé cette histoire matrimoniale en un incident diplomatique. La haute cour de justice de la capitale anglaise a d’ailleurs accusé le cheikh des EAU d’avoir mis le téléphone de son épouse et de ses avocats sur écoute. D’après cette juridiction, il se serait servi du logiciel Pegasus. Ce jeudi 7 octobre, le Daily Mail a rapporté : « La reine est vue pour la première fois depuis le scandale des écoutes téléphoniques du Cheikh« . Le tabloïd a également fait savoir que bien qu’elle ait subi des pressions pour rompre ses liens avec le Premier ministre des Emirats Arabes Unis, la souveraine d’Angleterre semble être restée sereine.

Vers un incident diplomatique ?

Il faut rappeler que la reine Elizabeth II se retrouve dans cette situation délicate parce qu’elle est depuis plusieurs années aujourd’hui une amie de l’émir et de son épouse qui est la fille du roi Hussein de Jordanie. D’un autre côté, elle partage, avec Mohammed ben Rached al-Maktoum, la même passion pour les courses hippiques, ce qui a concouru à renforcer les liens entre les Windsor et les Maktoums. Mais seulement après les premiers rapports donnés par la justice dans l’affaire du divorce des deux jeunes parents, la reine d’Angleterre a fait part de son vœu de rester loin du Cheikh et d’éviter qu’on la filme à ses côtés.

 

L’année prochaine, la souveraine fêtera son jubilé de platine et son amour pour la course à dos de cheval pourrait être un élément qui la rapprochera de Mohammed ben Rached al-Maktoum qui domine les courses britanniques grâce à ces millions. Une source proche de la famille royale a d’ailleurs fait savoir que la réaction de la reine pourrait être définie par la manière avec laquelle le gouvernement gèrera cette histoire. C’est une affaire délicate quand on sait que « les Émirats arabes unis sont un allié clé du Royaume-Uni« . La reine Elizabeth II se retrouve, malgré elle dans un conflit qui oppose deux personnes qui sont importantes à ses yeux. On en saura plus dans la suite de cette affaire qui pourrait connaitre un gros rebondissement en 2022.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Elizabeth II : elle s’implique malgré elle, dans un divorce royal