Mort de Bernard Tapie : ce rituel que l’homme d’affaires et sa femme pratiquaient quand il était emprisonné

Au cours d’une émission ce dimanche 10 octobre sur BFMTV, Marc-Olivier Fogiel, directeur général de la chaine, est revenu sur ce jour où Bernard Tapie lui avait fait part de ce rituel qu’il pratiquait avec sa femme.

Parti ce 3 octobre à l’âge de 78 ans des suites d’un double cancer, Bernard Tapie continue de recevoir des hommages. Ses enfants, ses petits-enfants, la classe politique, les collègues et de nombreux fans ont salué sa mémoire. Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFMTV a intervenu sur le plateau de la chaine de télé pour parler du rituel que l’homme d’affaires et sa femme, Dominique Tapie pratiquaient quand il était en prison. Un rite qui témoignait d’ailleurs du grand amour qu’il y avait entre les deux parents.

Une belle preuve d’amour pendant des moments difficiles

 

Bernard Tapie est un monsieur qui a connu beaucoup de succès dans sa vie. Il a par exemple remporté la champions league avec l’Olympique de Marseille dont il était le président. Il a été à la tête de plusieurs grosses entreprises comme Adidas. Il a également été député et Ministre. C’est un homme d’affaires qui a connu une franc succès dans la plupart (pour ne pas dire toutes) de ses entreprises. C’est d’ailleurs pour ça qu’il a été surnommé l’homme aux milles vies. Mais à côtés de toutes ces belles réussites, il avait également fait face à plusieurs démêlés avec la justice.

 

S’il a fait face à plusieurs problèmes médiatico-judiciaires pendant son existence, une histoire en particulier viendra l’immobiliser pendant plusieurs mois. Il avait ainsi été contraint de mettre pause à sa carrière politique le temps d’un séjour derrière les barreaux. En effet, en 1995, il était au cœur de l’affaire VA-OM. Il était accusé d’avoir essayé de recruter des joueurs de Valenciennes pour truquer un match de l’Olympique de Marseille dont il était président. Il avait été reconnu coupable et condamné en appel à purger une peine de deux ans de prison, avec huit mois ferme. C’est en 1997 qu’il a été écroué derrière les barreaux. Mais seulement, pendant son séjour en geôle, l’homme d’affaire avait mis sur pied, un rituel qu’il pratiquait avec sa femme, pour ainsi l’aider à traverser cette étape difficile de sa vie.

Bernard Tapie, homme fort – homme de foi

 

Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFMTV était ce dimanche 10 octobre sur le plateau de la chaine d’information en continu. Pendant son intervention sur le plateau, l’homme de média est revenu sur cette confidence que Bernard Tapie lui avait faite et qui l’avait énormément touché. Présentateur du Divan au moment des faits, Marc-Olivier Fogiel a fait savoir que l’ancien homme politique n’avait pas voulu parler de cette histoire devant les caméras car il trouvait cela impudique. Il avait en effet révélé que : « Tous les soirs, à 18 heures, quand il était en prison, il avait un rite avec Dominique, sa femme. » L’ancien animateur a ensuite poursuivi en faisant savoir que la veuve était sur son lit à elle, rue des Saints-Pères, à des kilomètres et Bernard Tapie, se mettait également sur le sien en prison. Et ensemble ils priaient tout en faisant comme s’ils se tenaient la main.

Une confession qui a beaucoup ému Marc-Olivier Fogiel. Ce rite aidait le chef de famille à tenir pendant les longues nuits dans sa cellule et à repartir en journée. Après six mois de prison, Bernard Tapie avait regagné sa liberté et avait ainsi pu reprendre avec ses activités.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Mort de Bernard Tapie : ce rituel que l’homme d’affaires et sa femme pratiquaient quand il était emprisonné