Mike Horn : « Espérance de vie à 2 minutes », il revient sur le jour où il a failli mourir

Lors d’un entretien, Mike Horn est revenu sur ce jour où il a failli se noyer alors qu’il était en pleine traversée de l’Arctique.

L’aventurier Mike Horn s’est déjà confié plusieurs fois sur le jour où il a failli passer de vie à trépas. Il l’a fait dans son livre intitulé Survivant des glaces, paru ce 23 septembre. Mais aussi lors d’un entretien accordé au Journal du dimanche ce 26 septembre. Il est également revenu sur ce jour où il a failli perdre la vie dans le dernier numéro de TéléCable Sat. C’était un moment terrifiant qu’il a vécu lors de d’une expédition en Arctique, en compagnie de son acolyte.

À deux doigts de la mort !

 

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par mike horn (@mikehorn_)

S’il a fait des expéditions à travers le monde qui lui ont valu une tonne d’admirateurs, Mike Horn a bien failli laisser sa peau lors d’une exploration à travers l’Arctique. Dans le dernier numéro de TéléCable Sat, l’aventurier originaire d’Afrique du Sud est revenu sur ce jour où il était à deux doigts de la mort. C’était en 2019 que le plus célèbre expéditeur de ces dernières années a pris la route avec son acolyte Børge Ousland. Il se souvient qu’ils avaient marché pendant 88 jours sur la glace et que cela faisait trois jours qu’ils n’avaient plus de provisions.

 

Mais après avoir parcouru plus de 2 500 kilomètres, ils se trouvaient à vingt mille mètres de l’arrivée et s’étaient mis à croire qu’ils étaient déjà à l’abri de tout danger. C’est à ce moment-là que Mike Horn est tombé dans l’eau. Une eau tellement glacée que l’explorateur a vu sa vie défiler devant lui. Il a confié ceci : « Mon espérance de vie était alors de 2 minutes mais j’ai réussi à m’extirper de l’eau et à me réchauffer. Cinq heures après, je reprenais la marche ! » Leur parcours avait duré plus longtemps que prévu. Au départ, ils s’étaient préparés pour 60 jours d’expédition, mais la glace, qui était plus fine à certains endroits, les a beaucoup ralentis. C’est bien après ça que ces deux amoureux des conditions extrêmes ont été secourus par l’équipage d’un bateau norvégien.

Mike Horn, un homme pas assez prudent

Pour quelqu’un qui se lance constamment dans des expéditions difficiles, Mike Horn n’est pas un homme assez prudent. En tout cas, c’est ce qu’il a fait savoir lors de son dernier entretien. Le papa d’Annika et Jessica a confié qu’il a baissé sa garde alors qu’il était déjà presque arrivé au terme de son parcours. Cela a failli lui coûter la vie. Mais heureusement pour lui que la nature n’était pas encore prête à l’engloutir dans ses profondeurs. Mais aussi, son courage et sa détermination l’ont aidé à garder le cap. Sa philosophie : « c’est l’envie qui fait avancer dans la vie« , lui a aussi été d’une grande aide pour cette traversée périlleuse.

 

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par mike horn (@mikehorn_)

S’il est doté d’une telle force aujourd’hui, c’est grâce au mode de vie qu’il a eue dans son enfance. Ceci, avec le concours de son père qui le laissait vivre proche de la nature. Il a fait savoir qu’il vivait dehors et était totalement libre d’aller et venir. Ce qui a concouru à forger le caractère du grand aventurier qu’il est aujourd’hui.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Mike Horn : « Espérance de vie à 2 minutes », il revient sur le jour où il a failli mourir