Alexia Daval : ce détail qui ne trompe pas et qui amène sa mère à parler de préméditation

Alors que cela fait quatre ans déjà qu’Alexia Daval a été assassinée, ses parents cherchent toujours à comprendre les raisons de ce meurtre.

Ce jeudi 28 octobre 2021, Isabelle et Jean Pierre Fouillot étaient reçus par Anne-Élisabeth Lemoine, sur le plateau de C à vous dans le cadre de la sortie d’un livre sur leurs filles. Au cours de l’entretien, les parents d’Alexia Daval ont évoqué le violent assassinat de leurs filles par son époux. Très sûre de son hypothèse, la mère de la défunte laisse entendre que le meurtre de sa fille n’avait rien d’accidentel, mais prémédité.

Un manipulateur machiavélique

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JC Hériche (@jc_heriche)

Vous connaissez sans doute l’histoire. L’assassinat d’Alexia Daval le 28 octobre 2017 est une affaire criminelle des plus médiatisée en France. Tout commence dans la nuit du vendredi 27 octobre au samedi 28 octobre 2017. En effet, Jonathan Daval et son épouse rentraient d’un dîner organisé chez les parents de celle-ci. Le couple semblait plutôt bien d’après le témoignage de ces derniers. Cependant ce soir-là, l’on ne sait pour quelle raison, Jonathan Daval tuât sa femme, et transporta son corps dans une forêt pas très éloignée de la ville et le brûla.

Il revint ensuite à la maison et y passa la nuit avant de repartir au boulot le lendemain comme si de rien était. Aucun comportement inhabituel n’a été relevé chez l’homme ce jour-là, mieux encore il ne s’était pas débarrassé de son sourire et de son sang-froid. Et certainement, il n’avait pas les mains qui tremblaient ou le cœur qui battait fort puisqu’il avait fait son travail normalement comme cela se doit. Vers treize heures, Jonathan rentre chez lui, fait semblant de découvrir que son épouse n’était pas rentrée de son jogging matinal, appelle son beau-frère et les deux partent à la recherche du supposé disparu, sur son parcours de course habituel. Après quelques heures de recherche, les deux hommes vont au commissariat signaler la disparition de la jeune femme partie faire du Jogging le matin et qui n’est pas encore de retour.

La police interpelle le véritable assassin

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Génération2 (@generation2.fr)

La police se lança alors dans les recherches de la supposée disparue. Pendant ce temps-là, l’époux de la victime continue de jouer son jeu de l’innocent qui ne sait strictement pas ce qui pourrait être arrivé à sa femme. Il débarque chez ses beaux-parents et leur annonce la disparition de leurs filles avec un air inquiet et se dit convaincu que quelques choses de mal étaient certainement arrivées à celle-ci.

Jusqu’à ce moment-là, le meurtrier avait bien réussi à jouer son rôle et cela il le fera jusqu’à ce qu’au troisième mois après la mort de son épouse avant d’être interpelé par la police. Incapable de jouer à l’innocent pendant longtemps alors qu’il était dans les mailles des forces de l’ordre, l’homme avouera avoir assassiné sa femme, mais de manière accidentelle. Lui qui avait pleuré publiquement son épouse à plusieurs reprises, reconnaît enfin être le meurtrier recherché depuis un trimestre.

Un meurtre prémédité ?

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Libération (@liberationfr)

Ce jeudi 28 octobre 2021, cela fait exactement 4 ans que les parents d’Alexia Daval ont perdu leurs filles. Dans ce qui avait été reconnu comme étant un simple accident. Cependant, Isabelle Fouillot, la mère de la victime pense que le meurtre de sa fille était prémédité et ne pouvait être accidentelle. Et bien entendu, l’épouse de Jean Pierre Fouillot, à une preuve de ce qu’elle avance. En effet les analyses toxicologiques, avaient révélé que depuis près d’un an avant son décès, la défunte prenait régulièrement de Zolpidem, tétra zépam et tramadol. Ainsi, les parents de la jeune femme assassinée estiment que leurs filles consommaient ces substances à son insu, et donc avaient été sédaté par son mari. L’objectif de celui-ci était selon Isabelle Fouillot, de pousser leurs filles à faire un accident de voiture où à mourir d’une façon ou d’une autre, de manière accidentelle. Ainsi, étant donné qu’il ne parvenait pas à ses fins, Jonathan Daval aurait donc décidé finalement de passer à l’action. Un meurtre prémédité !

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » People » Alexia Daval : ce détail qui ne trompe pas et qui amène sa mère à parler de préméditation