Les femmes et l’assassin : Netflix dévoile la bande-annonce du documentaire saisissant

Niveau documentaires, Netflix est plutôt calé. La plateforme sait comment donner vie à une histoire et la rendre passionnante. Le documentaire "Les femmes et l'assassin" revient sur la traque du violeur et tueur en série Guy Georges.

Les héroïnes du documentaire sont des femmes

Le documentaire commence avec le témoignage poignant d’une mère qui a perdu sa fille, Anne Gautier. Elle est la mère d’Hélène Frinking, assassinée en juillet 1995 en rentrant d’une soirée.
D’autres femmes meurent assassinées dans des circonstances similaires dans les semaines qui suivent.
L’enquête n’avance pas et Anne Gautier décide d’enquêter de son côté. En même temps, c’est la première femme à la tête de la brigade criminelle, Martine Monteil, qui est sur le dossier.
L’assassin est un homme du nom de Guy Georges, mais le documentaire réalisé par Mona Achache et Patricia Tourancheau n’est pas centré autour de lui, il l’est surtout des femmes qui ont réussis à le coincer.
Il est constitué principalement de témoignages de femmes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pedrock Santiago (@pedrocksantiago)

« L’angle, celui de donner le point de vue des femmes, c’est une trouvaille collective. C’est grâce à Mona Achache, aux deux productrices et moi. Revisiter cette affaire avec le regard des quatre femmes, c’est donner un autre point de vue. Les hommes ne sont pas exclus pour autant ! » exprime Patricia Tourancheau, co-réalisatrice du film et l’une de ses protagonistes.

 

 

 

« Mais c’est une affaire de femmes. Ce ne sont que des jeunes femmes qui ont été tuées. Battantes, pleines de vie, pleines d’énergie, hyper insérées dans la société avec des bons métiers, la joie de vivre, qui n’ont pas peur de rentrer chez elles la nuit. Et on a décidé de raconter cette histoire par des femmes battantes, énergiques, plus âgées mais qui ont un peu le profil des victimes dans le caractère.« , explique Patricia Tourancheau avant d’ajouter, « Il y a un moment où il faut laisser des traces de ce genre d’affaires. Notre but, c’était de la transmettre à travers la voix des femmes, à destination des jeunes, d’un public étranger qui ne connaît pas forcément cette histoire. C’est une affaire française, parisienne mais qui a une dimension internationale. »

Patricia Tourancheau est réalisatrice et protagoniste du documentaire

En effet, elle témoigne dans le documentaire Les femmes et l’assassin, parce qu’elle suivait l’affaire à l’époque pour Libération.
La deuxième partie du documentaire se concentre sur Solange Doumic, l’avocate de Pascale Escarfail, la première victime de Guy Georges ainsi que Frédérique Pons qui défendait l’accusé avec Alex Ursulet, et Patricia Tourancheau. 
Elles sont alors toutes les 3 dans la salle d’audience où s’est déroulé le procès de Guy Georges 20 ans plus tôt.

La scène de reconstitution a apparement été tellement puissante que les trois femmes l’ont jouées comme si c’était hier. C’était un moment chargé d’émotions pour elles.

Netflix partage la bande annonce

« Les femmes et l’assassin est un documentaire saisissant qui revient sur la traque du violeur et tueur en série Guy Georges. Son interpellation se fera grâce à l’union d’une mère de victime et d’une commissaire de police.« , légende le géant du streaming sous sa dernière publication.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Netflix France (@netflixfr)

Si on en croit les commentaires, les internautes ont trouvé le documentaire intéressant puisqu’ils sont plusieurs à le notifier. Le documentaire est déjà en ligne sur Netflix.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » Série Tv / Film » Les femmes et l’assassin : Netflix dévoile la bande-annonce du documentaire saisissant