Black Widow : Enfin la compréhension s’installe entre Disney et Scarlett Johansson… Ouf !

Une ambiance tendue régnait entre Scarlett Johansson et Disney depuis plusieurs mois. Les deux parties viennent de trouver un terrain d’entente.

Cela fait maintenant plusieurs mois que Disney et Scarlett Johansson entretiennent un conflit. Ce dernier est lié à la sortie au cinéma et sur Disney+ de Black Widow. Aujourd’hui, la crise semble être arrivée à sa fin. Les deux parties ont pu trouver un accord, qui va les soulager. On vous en apprend plus dans la suite.

Que s’est-il passé entre Disney et Scarlett Johansson ?

 

Voilà un conflit juridique extraordinaire qui est arrivé à sa fin. En effet, Scarlett Johansson avait déposé une plainte contre Disney en raison d’un non-respect de son contrat en lien avec Black Widow. Ce dernier est un film Marvel dont l’actrice est la star. La sortie du film a lieu au même moment aux États-Unis ainsi que sur d’autres contrées au cinéma, mais également sur Disney+.

Pourtant, selon des représentants de Scarlett, son contrat embarquait une clause qui limitait la sortie du film uniquement au cinéma. En chiffre, c’est un manque à gagner de près de 50 millions de dollars qui s’affiche au compteur pour l’actrice. Dans ce montant, une partie prend en compte les bonus liés au retour du film au box-office. Cette plainte montre clairement les conflits engendrés par la révolution actuelle à Hollywood. La promotion du streaming ne fait pas des heureux au sein des défenseurs de l’expérience du cinéma.

Un bras de fer qui aura duré plusieurs mois

Le fond du litige a certes l’air technique et aurait pu être géré de façon plus discrète. Toutefois, c’est la virulence des deux parties qui s’affrontent qui en fera un fait à la Une de la presse.

En effet, Disney a rapidement lancé sa contre-attaque. La plateforme fait alors mention qu’un cachet d’une valeur de 20 millions de dollars avait déjà été reçu par l’actrice pour Black Widow. Plus loin, elle affirme que l’attitude de l’actrice est déplacée. Aussi, elle déclare que la situation de la pandémie a bouleversé beaucoup de choses et que l’actrice ne s’en inquiète guère.

Le message de Disney n’a fait que creuser le fossé. « Il n’y a aucun mérite à ce dépôt de plainte. Le procès est particulièrement triste et affligeant dans son mépris insensible pour les horribles effets mondiaux et prolongés de la Covid-19 », avait souligné la plateforme.

La remarque de Disney n’a pas été digérée par James Sammataro. Il s’agit en effet d’un des représentants de Scarlett. Pour ce dernier, Disney a pourtant engrangé des millions voire des milliards au cours de la pandémie.

Scarlett est soutenue et finit par être dédommagée

 

L’actrice reçoit le soutien de plusieurs grands noms connus de la scène publique. C’est ainsi qu’en soutien à cette dernière, Jamie Lee Curtis, Elizabeth Olsen ainsi que Jason Blum se sont manifestés. Emma Stone également va engager des procédures presque identiques à propos d’une sortie simultanée cinéma-Disney pour Cruella.

L’affaire semble aller loin, au point où la jeune femme bénéficie même de la montée au créneau du patron de la CAA. Il s’agit de l’agence qui représente les talents majeurs d’Hollywood. Bryan Lourd déclare publiquement que Disney porte de fausses accusations à l’encontre de Scarlett Johansson afin de lui coller une autre image.

Cette histoire de gros sous a fait de grands bruits. Finalement, à force de chercher à faire valoir ses droits, les deux parties ont fini par s’entendre. Selon les sources de Deadline, l’actrice aurait reçu une compensation à hauteur de 40 millions de dollars. Une nouvelle apaisante pour l’avenir de Scarlett Johansson. Cette dernière doit produire et faire partie de La Tour de la Terreur.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » Série Tv / Film » Black Widow : Enfin la compréhension s’installe entre Disney et Scarlett Johansson… Ouf !