Octobre : pourquoi la mini-série qui vient de sortir sur Netflix vaut vraiment le coup d’oeil ?

Si vous aimez les thrillers scandinaves, et les ambiances obscures, Octobre, la mini-série en six épisodes diffusée sur Netflix, est faite pour vous. En plus, comme son nom l'indique, elle vient de sortir, en octobre !

Octobre, de quoi ça parle ?

L’histoire se déroule dans la banlieue de Copenhague, début octobre, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Deux policiers qui n’étaient pas destinés à travailler ensemble, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess, enquêtent sur l’horrible meurtre de cette femme. Ils découvrent rapidement que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires Sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte. Quel lien peut-il y avoir ? Surtout que ce meurtre sordide ne sera pas le dernier.

Octobre est l’adaptation du premier roman policier du même nom du Danois Søren Sveistrup, un livre qui compte parmi les meilleurs thrillers de ces dernières années. L’auteur de l’ouvrage s’est lui-même chargé de l’adaptation. Il avait également créé la sombre série policière The Killing.

 

Est ce que l’adaptation vaut le coup d’oeil ?

La mini-série, qui vient juste d’apparaître dans le catalogue de Netflix, met en avant la qualité des Danois à produire des thrillers de qualité. Le décor est parsemé des couleurs de l’automne avec les feuilles des arbres et la signature du tueur en série n’est rien d’autre que des bonhommes en marrons comme pour laisser une trace. La série est sombre, effrayante et devrait passionner les amateurs de faits divers et d’histoires de tueurs en série. La série explore également le sujet tabou de la maltraitance infantile à travers sa mystérieuse enquête. L’ambiance y est pesante, le suspense est à son comble. L’enquête se complexifie à mesure que l’intrigue progresse. Les personnages sont attachants et cachent de sombres secrets. Frissons garantis !

L’adaptation du livre est très fidèle à ce dernier, que nous vous conseillons vivement de lire. Malgré que l’affaire soit bouclée, on a très envie d’une suite. Pour le moment, ce n’est pas d’actualité. Netflix a partagé un cliché de la série pour annoncer que la mini-série danoise était disponible sur la plateforme. En commentaires, les internautes sont unanimes sur la qualité du scénario. « J’ai adoré cette série pleine de suspense« , « Juste une excellente mini série ! À ne pas manquer« , « Vraiment géniale ! J’ai beaucoup aimé, l’ambiance, les persos, le scénario trop trop bien ! Maintenant j’ai envie de lire le livre« , peut-on notamment lire en commentaires.

 

 

Niveau casting, ça donne quoi ?

Dans la peau de l’enquêtrice, l’actrice Danica Curcic incarne le premier rôle. Elle est notamment apparue dans Equinox, une autre mini-série danoise également disponible sur Netflix, ainsi que dans la série The Mist, adaptée du roman de Stephen King. À ses côtés, joue l’acteur Mikkel Boe Følsgaard, visible dans la série The Rain et dans le film Royal Affair, c’est celui qui va l’épauler durant son enquête. Par ailleurs, le casting est complété par Anders Hove (Nymphomaniac), Esben Dalgaard Andersen, David Dencik (Top of the Lake, Chernobyl) ou encore Iben Dorner.

 

 

 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » Série Tv / Film » Octobre : pourquoi la mini-série qui vient de sortir sur Netflix vaut vraiment le coup d’oeil ?